Enseignement pour les enfants : la méditation des cailloux

(Télécharger le PDF)


(cloche)

Bonjour chers amis, aujourd'hui, nous sommes le dimanche 8 avril 2012, et c'est le quatrième jour de la retraite avec le thème « Cultiver le bonheur. »


La méditation des cailloux

Il y a une pratique de méditation appelée « méditation du caillou. ». Chaque personne a quatre cailloux pour faire cette méditation. La méditation des cailloux a été inventée il y a vingt ans pour les enfants qui venaient pratiquer. C'était dans une retraite seulement pour les enfants. Environ trois cent enfants sont venus à la ville de Santa Barbara, afin de pratiquer. Seulement des enfants, et les parents sont aussi venus pour les soutenir. C'était il y a vingt ans. Nous avons inventé la méditation des cailloux pour les enfants, et nous avons eu une retraite pour les enfants très heureuse, nous avons appris beaucoup de choses, y compris la pratique de la méditation de l'étreinte. Je me souviens de ce jour où j'ai fait la méditation de l'étreinte avec les enfants, et il y avait une longue ligne. Cela prend du temps pour étreindre un enfant. Et j'ai remarqué que quand un enfant vous étreint, il vous étreint à cent pour cent. Et étreindre peut être très profond, très merveilleux. Nous avons appris beaucoup d'autres choses, y compris la méditation des cailloux. Chaque personne a un petit sac, et elle ramasse quatre cailloux, et elle lave les cailloux, les sèche, et elle les met dans un sac. Et pour la méditation, ils apportent le sac, et cinq, six, sept ou huit enfants s'assoient en cercle et chaque personne sort les quatre cailloux et les pose sur sa gauche. Un des enfants joue le rôle du maître de cloche, et après avoir écouté les trois sons de la cloche, chacun prend le premier caillou, et le regarde pendant une ou deux secondes.


Frais comme une fleur

Le premier caillou représente une fleur. Quand je prends le premier caillou, je le regarde et je dis : « Tu représentes une fleur. » Et cela prend seulement une ou deux secondes. Et alors vous le posez sur la palme de votre main gauche. Et vous posez votre main gauche sur votre main droite, et vous commencez à inspirer : « Inspirant, je me vois comme une fleur. » En inspirant, vous devriez vous voir comme une fleur, parce que le corps humain est aussi beau qu'une fleur. Que vous soyez un enfant, ou un adulte, vous pouvez être très beau, comme une fleur. Hier, nous avons dit que chaque être humain est une fleur dans le jardin de l'humanité. Et si nous savons pratiquer, nous pouvons préserver notre flagrance, notre fraîcheur pour longtemps. Et alors nous avons quelque chose à offrir aux personnes que l'on aime : notre fraîcheur. Si vous n'êtes pas frais, vous n'avez pas beaucoup à offrir aux personnes que vous aimez, c'est pourquoi cette méditation sur la fleur nous aidera à restaurer notre fraîcheur, restaurer notre flagrance. Nous avons peut-être souffert un petit peu trop, nous avons perdu de notre fraîcheur et de notre flagrance, c'est pourquoi nous devons pratiquer pour faire revenir notre flagrance. Ainsi, inspirant, je me vois comme une fleur, une vraie fleur, une fleur humaine. Et expirant, je me sens frais. C'est pour cultiver ce que nous appelons la fraîcheur et la beauté. Tout le monde veut être beau et frais. Si nous sommes en colère, si nous sommes énervé, si nous devenons trop attaché, nous ne sommes plus très frais, et nous n'avons pas beaucoup à offrir à la personne que nous aimons. C'est pourquoi cette pratique est pour cultiver la fraîcheur, la beauté. Et vous faites trois fois : « Inspirant, je me vois comme une fleur. » Votre corps est une fleur. « Expirant, je me sens frais. » Durant ce temps, vous vous rendez frais, souriant. Il est très utile de sourire pendant le temps que vous expirez. Cela peut prendre deux ou trois secondes pour expirer, et durant ce temps, vous vous laissez être frais, et vous souriez. Quand vous souriez, tous les muscles de votre visage se relaxent, et tous les muscles de vos épaules se relaxent aussi. Vous êtes là, sans rien avoir à faire : vous n'avez pas à étudier, à faire aucune sorte de travail. Vous vous réjouissez simplement d'inspirer, de vous voir comme une fleur. Et expirant, vous vous laissez encore être une fleur. « Inspirant, je me vois comme une fleur. Expirant, je me sens frais. » Trois fois. Et alors, vous prenez le premier caillou et vous le posez sur votre droite.


Solide comme une montagne

Maintenant, vous prenez le deuxième caillou, et vous le regardez, et vous savez : « Toi, le deuxième caillou, tu représentes une montagne. Une montagne qui est quelque chose de très solide, de très stable, et je veux être aussi solide, aussi stable, qu'une montagne. Je veux être stable, je veux être fiable. Si je sais que je ne suis pas stable, je ne peux pas être solide comme personne. Et les autres personnes ne peuvent pas compter sur moi, parce que je ne suis pas fiable, je change trop vite, je ne suis pas stable, je ne suis pas solide » Et c'est pourquoi nous avons besoin du deuxième caillou représentant une montagne. Cela prend une, deux secondes pour reconnaître le deuxième caillou comme représentant une montagne. Et alors vous le posez sur votre main gauche, et vous méditez : « Inspirant, je me vois comme une montagne. » Et vous êtes assis de telle façon que vous soyez stable. Même si quelqu'un vient et vous pousse, vous restez encore ferme. Cette position est très bonne. C'est la position du lotus. C'est une très bonne position, très solide, très stable. Donc c'est dans cette position que le deuxième exercice peut être le mieux pratiqué. « Inspirant, je me vois comme une montagne. » Vous êtes avec solidité et stabilité, et vous êtes comme une montagne. Que vous le croyiez ou non, il y a une montagne en nous. Et nous devrions laisser la montagne se manifester, afin que nous puissions être stables et solides. Si l'autre personne n'est pas solide, n'est pas stable, n'est pas fiable, vous devez souffrir avec elle, c'est pourquoi il est très important que vous puissiez devenir plus solide, plus stable. Trois fois. Et alors vous posez la montagne.


Paisible comme l'eau tranquille

Et vous prenez le troisième caillou représentant l'eau tranquille. L'eau. Quand j'ai été en Suisse pour la première fois, j'ai visité beaucoup de beaux lacs en haut des montagnes. Tellement de beaux lacs. Et j'ai vu que l'eau était très tranquille, très calme, très tranquille. Et l'eau, parce qu'elle est tranquille, calme, reflète le ciel, reflète les nuages, reflète les montagnes, reflète les branches, très clairement, et si vous avez une caméra, vous pouvez la diriger vers l'eau et vous pouvez prendre la photo du ciel et des montagnes dans l'eau. Quand vous êtes calme, quand vous êtes tranquille, quand vous êtes paisible, vous reflétez les choses comme elles sont, vous ne déformez pas les choses, vous n'avez pas de fausses perceptions, et c'est la paix. Donc le troisième caillou représente l'eau tranquille, c'est-à-dire la paix. Si nous n'avons pas assez de paix en nous, nous ne pouvons pas être une personne heureuse. Et c'est pourquoi le troisième caillou est là pour nous aider à avoir plus de paix, plus de tranquillité, plus de calme. Et quand vous posez l'eau tranquille sur votre main gauche, et respirez, vous pratiquez : « Inspirant, je me vois comme l'eau tranquille. » Vous pouvez visualiser un lac absolument tranquille, absolument calme, reflétant le ciel, les montagnes, et les nuages. Et vous sentez que le calme vient à vous, et vous sentez la paix en vous. Avec la fraîcheur, avec la solidité, avec la paix en vous, vous avez beaucoup à offrir à la personne que vous aimez. Et toutes ces choses, vous ne pouvez pas les acheter au supermarché. Peu importe combien d'argent vous avez, vous ne pouvez pas acheter la fraîcheur, la flagrance, la solidité, et la paix. Nous devons pratiquer. Si à l'école, les enseignants et les élèves pratiquent, ils seront heureux, enseignant et apprenant ensemble, et la classe peut être un beau endroit où être. Trois fois avec l'eau tranquille.


Libre comme l'espace infini

Et le dernier caillou. Le dernier caillou représente l'espace, l'espace infini, la liberté. Une personne qui n'a pas de liberté, pas d'espace en elle, ne peut pas être une personne heureuse. Donc nous pratiquons afin que nous puissions avoir beaucoup d'espace en nous et autour de nous. Liberté. Liberté de la colère, liberté de la peur, liberté du désir, et quand vous êtes libre, vous radiez le bonheur. Imaginez la pleine lune voyageant dans le ciel. Parce que le ciel est vide, le ciel est immense, il y a beaucoup d'espace autour de la lune, et c'est pourquoi la lune est tellement belle, parce qu'elle a beaucoup d'espace autour d'elle. Imaginez qu'il y ait un million de lunes en même temps dans le ciel : il y aurait moins d'espace, et la lune n'aurait pas l'air aussi belle qu'elle l'est. Donc quand vous arrangez des fleurs, il y a un art d'arranger les fleurs. Si vous êtes un bon pratiquant d'ikebana, l'art d'arranger les fleurs, vous laissez chaque fleur avoir assez d'espace autour d'elle pour laisser radier sa beauté. Vous n'avez pas besoin de beaucoup de fleurs. Vous n'avez pas besoin de cinquante fleurs, vous avez besoin seulement de quelques unes. Et vous donnez à chaque fleur assez d'espace afin qu'elle puisse radier sa beauté. Donc une personne est comme cela. Une personne sans espace dans son coeur et sans espace autour d'elle n'est pas une personne heureuse. Ainsi, si vous l'aimez, une des choses que vous voulez lui offrir est de l'espace. Offrez à la personne que vous aimez de l'espace. Ne lui imposez pas vos idées. C'est très gentil à vous de lui offrir de l'espace dans son cœur, et autour d'elle.


Chéri, je suis là pour toi

La méditation des cailloux a été conçue pour les enfants, mais les adultes l'aiment beaucoup. Donc chacun d'eux, les parents aussi, ont fait un petit sac, et allèrent chercher quatre cailloux, et ils aimèrent faire la méditation des cailloux ensemble. Vous savez, un mantra est une formule, une phrase qui, quand vous la prononcez, va faire un miracle. Le premier mantra que nous avons pratiqué dans cette retraite est : « Chéri, je suis là pour toi. » Et j'aimerais que les enfants apprennent le premier mantra aujourd'hui, et le pratiquent plusieurs fois aujourd'hui. « Je suis là pour toi. Chéri, je suis là pour toi. » Ce chéri peut être notre mère, notre père, notre frère, notre sœur, notre enseignant, notre collègue, notre mari, notre femme. Et afin de le ou la rendre heureux, vous aller le ou la voir et prononcez le mantra. « Chéri, je suis là pour toi. » Et si vous savez comment prononcer ces mots, vous pouvez le ou la rendre heureux tout de suite, et vous serez heureux en même temps. La façon de prononcer le mantra est de le faire avec pleine conscience et concentration. Et ceci, vous devez l'apprendre. « Chéri, je suis là pour toi. » Quand vous aimez quelqu'un, vous voulez lui offrir quelque chose de beau, de bien, de précieux. Et quelle est la chose la plus précieuse à offrir à votre bien-aimé ? Ce n'est pas quelque chose que vous pouvez acheter au magasin, au marché. C'est bien d'acheter quelque chose et de lui offrir, oui, mais ce n'est pas la meilleure chose à offrir. La meilleure chose que vous pouvez lui offrir est vous-même, votre personne, et si vous êtes aussi frais qu'une fleur, si vous êtes solide comme une montagne, si vous êtes paisible comme l'eau tranquille, si vous êtes libre comme l'espace, alors vous avez beaucoup à lui offrir. Et ces choses, vous savez très bien que vous ne pouvez pas les acheter au supermarché. Vous devez pratiquer, et quand vous venez dans une retraite, vous apprenez ces sortes de pratiques. Et si vous faites bien, vous pouvez enseigner, vous pouvez dire à vos chers amis à l'école de le faire. Si vous êtes frais, vous offrez à votre bien-aimé votre fraîcheur. Si vous êtes solide, stable, vous lui offrez votre stabilité et solidité. Si vous êtes paisible, c'est un merveilleux cadeau, et si vous êtes libre, alors la liberté, l'espace est ce que vous donnez. Un mantra est une formule sacrée qui peut produire un miracle de bonheur, et c'est pourquoi vous ne devriez pas dire le mantra sans pleine conscience et concentration. Non. Avant de prononcer le mantra, vous devez pratiquer quelques respirations en pleine conscience, notamment avec les cailloux. « Inspirant, je me vois comme une fleur. Expirant, je suis frais, je souris. Inspirant, je suis une montagne, je suis solide, je suis fiable. Inspirant, je suis l'eau tranquille, calme, paisible. Inspirant, je suis l'espace, je me sens libre. » Et si vous pratiquez comme cela, assis ou marchant, vous devenez une fleur, une vraie fleur. Vous devenez une vraie montagne, une vraie eau tranquille et la vraie liberté, le vrai espace. Alors vous allez la voir et ouvrez votre bouche, la regardez dans les yeux et prononcez le mantra : « Chéri, je suis là pour toi, c'est mon cadeau. » Cela signifie que vous devez lui offrir votre présence. Si vous l'aimez vraiment, alors vous savez que la chose la plus précieuse que vous pouvez offrir à votre bien-aimé est votre vraie présence. Votre présence avec fraîcheur et solidité. Vous ne pouvez pas aimez sauf si vous êtes là. Comment pouvez-vous aimer si vous n'êtes pas là ? Donc afin d'être là, vous devez pratiquer. Pratiquer pour produire votre présence, et inspirer et expirer avec les cailloux est la meilleure façon pour produire une belle présence, et avec cette présence, vous allez le ou la voir et vous dites : « Chéri, je suis là pour toi, c'est pour toi. » Et je suis sûr que la personne sera très heureuse et vous serez heureux en même temps. Et vous savez quelque chose, même si l'autre personne n'est pas en face de vous, même si l'autre personne est dans son bureau, vous pouvez quand même faire ceci. Vous pouvez utiliser votre téléphone, vous tenez votre téléphone comme ceci. Ceci n'est pas un téléphone, c'est une horloge, mais je fais comme si c'était un téléphone. Au fait, je n'ai pas de téléphone. Tenant le téléphone, vous inspirez et expirez. « Inspirant, je me vois comme une fleur. Expirant, je me sens frais. » Trois fois, et vous composez le numéro. Et pendant que le téléphone sonne à l'autre bout du fil, vous continuez d'inspirer afin d'être une fleur, afin d'être l'espace. Et quand vous entendez la voix de l'autre personne : « Bonjour. » Et vous souriez et vous dites : « Chéri, tu sais quelque chose ? Je suis là pour toi. » Et il est certain que cela va la rendre très heureuse. Alors, je ne veux pas donner trop de mantras. Juste un mantra aujourd'hui, et j'espère que chacun aura la chance de pratiquer ce mantra aujourd'hui, avec la personne qui est avec nous dans cette retraite, et peut-être avec les personnes qui ne sont pas là. Donc quand vous entendrez le son de la cloche, vous pourrez vous lever et vous incliner vers la Sangha avant que vous sortiez et pratiquiez.


(petite cloche)

Passez une bonne journée.


(petite cloche)

À plus tard.


Creative Commons License fleursdudharma.com

Enseignement donné le 8 avril 2012 en anglais,
traduit et transcrit par Pháp Thân