La vie à chaque pas

(Télécharger le PDF)


Bonjour, chers amis. Aujourd'hui, nous sommes le 13 Avril de l'an 2008, nous sommes au Hameau Nouveau.


Entrer dans la vie réelle

Aujourd'hui je voudrais parler de la communication, du contact et surtout du contact avec la vie. Vous savez que la vie est là, avec ses merveilles. Ce n'est pas difficile de savoir que la vie est là avec ses merveilles, mais la plupart d'entre nous oublient, ils ont l'habitude de vivre dans un monde virtuel. Nous passons beaucoup de temps avec notre ordinateur, nous surfons sur internet, nous passons beaucoup de temps à regarder la télé, nous vivons, nous dépensons beaucoup de temps dans un monde virtuel, et nous ne vivons pas vraiment dans la vie réelle, dans le monde réel. Même quand on n'utilise pas l'ordinateur ou la télé, on est absorbé par les pensées, par l'imagination, par la peine, les soucis et on n'est pas vraiment installé dans la vie réelle. Donc il faut quelque chose, il faut avoir quelque chose, il faut se servir de quelque chose afin de pouvoir réentrer dans la vie, de bien s'installer dans la vie, d'être en contact vraiment avec la vie.


Une pratique portable

Nous savons que nous avons un portable pour entrer en contact avec nos proches, et l'autre personne est joignable à n'importe quelle heure et n'importe où. Il suffit de composer le numéro, mais il n'est pas vrai que le contact est réel. Ce n'est pas que l'autre personne ne puisse pas vraiment être là pour vous. Quand on téléphone, il y a peut-être une réponse automatique où l'on peut laisser un message, et on parle vraiment à une boîte noire. « Jacques, est-ce que tu es là, est-ce que tu entends? » Et il est peut-être là, mais il ne veut pas répondre. Je suis là, mais je ne suis pas là. Donc même avec un machin comme le téléphone, on n'est pas vraiment en contact avec l'autre. Donc le contact est une chose, et la communication en est une autre. Il y a beaucoup de sortes de contact, un contact superficiel et un contact profond. Revenir à la vie, se mettre en contact en profondeur avec la vie, se mettre en contact avec les merveilles de la vie qui ont cette capacité de nous nourrir, de nous transformer est une chose très importante. Vous savez très bien que c'est une chose merveilleuse de pouvoir marcher sur l'herbe, de regarder les beaux arbres, de contempler les nuages, les collines, les fleurs, d'écouter les oiseaux. C'est vraiment un miracle, mais nous n'avons pas le temps pour faire des choses comme ça, nous ne sommes pas vraiment installés dans la vie réelle, nous vivons dans un monde virtuel. Alors je vous suggère une pratique qui vous permet de vous mettre en contact avec la vie réelle, et c'est une sorte de portable aussi parce que où vous allez, vous pouvez vous servir de cette pratique.


La vie à chaque pas

La vie à chaque pas. Quand vous marchez, utilisez les techniques de la marche méditative, et chaque pas va vous aider à entrer en contact profond avec la vie merveilleuse qui est là. Quand je fais un pas, je respire, et chaque pas est coordonné avec la respiration pour que je sois vraiment là, afin de pouvoir toucher la vie avec mon corps, avec mon esprit. J'ai un corps et un esprit. Et quand j'utilise mon corps et ma respiration, je ramène mon esprit vers mon corps, et quand le corps et l'esprit se rejoignent, je suis vraiment là dans l'ici et maintenant. Donc, marchez en telle sorte que vous contactiez, que vous sentiez être en contact avec la vie à chaque pas, chaque pas, la vie à chaque pas. Avec chaque pas, je touche la vie, je sens la vie à chaque pas. Marchez en telle sorte que vous touchiez avec votre jambe, votre pied, votre corps tout entier, et avec votre pleine conscience. C'est une chose possible. Vous pouvez porter votre attention à la plante de votre pied. Vous marchez comme si vous embrassiez la terre avec votre pied. Être vivant, être en train de marcher sur cette terre, c'est un miracle. C'est parce que chaque pas comme ça vous rend vivant. Vous devenez entièrement présent dans l'ici et le maintenant, vous devenez vraiment vivant avec chaque pas.


L'énergie de la pleine conscience

Pour que chaque pas soit comme ça, il faut apporter de l'énergie dans la marche, et cette énergie, on l'appelle l'énergie de la pleine conscience. La pleine conscience, c'est l'énergie qui vous permet d'être au courant de ce qui se passe. Quand je fais une inspiration, si je sais que suis en train de faire une inspiration, alors la pleine conscience est là, et ça s'appelle la pleine conscience de la respiration. Les gens respirent mais ils ne savent pas qu'ils respirent. Moi, je fais une inspiration, et je suis au courant que je suis en train de faire une inspiration. Cela s'appelle la respiration en pleine conscience. Je suis vraiment là, je suis au courant que quelque chose est en train de se dérouler, et cette chose là, c'est une inspiration. Je suis pleinement conscient de cette inspiration, je suis avec elle, je suis un avec mon inspiration Tout le monde peut faire une inspiration dans la pleine conscience, et la pleine conscience ici, c'est la pleine conscience de l'inspiration. Et quand vous marchez, vous pouvez faire aussi comme cela. Vous faites un pas, et vous portez votre attention sur ce pas-là, et quand le pas est fait dans la pleine conscience, l'énergie de la pleine conscience vous habite, et quand la pleine conscience vous habite, vous êtes vivant, vous êtes réel.


Le Saint-Esprit

Et la pleine conscience, ce n'est pas difficile. Vous avez une graine de la pleine conscience en vous, il suffit de la toucher. Si l'énergie de la pleine conscience vous habite, vous êtes vraiment vivant, vous êtes vraiment là, installé dans le moment présent, et vous êtes vraiment vivant, et nous avons l'habitude au Village des Pruniers de dire que l'énergie de la pleine conscience, c'est l'énergie de Dieu, c'est le Saint-Esprit, parce que où le Saint-Esprit est, il y a de la vie, il y a de la compassion, il y a de la joie, donc la pleine conscience est égale au Saint-Esprit et cela peut nous habiter avec un peu de pratique. On peut toujours faire une inspiration dans la pleine conscience, on peut toujours faire un pas dans la pleine conscience. On peut toujours boire une tasse de thé dans la pleine conscience, on peut toujours faire sa vaisselle dans la pleine conscience, et la joie sera à nous, la vie sera à nous. On peut être vivant pendant qu'on fait la vaisselle, et la joie est une chose possible, la vie réelle, le monde réel est une chose possible. Donc la vie à chaque pas, c'est une pratique. On marche en telle sorte qu'avec chaque pas on se mette en contact avec la vie. La vie est en nous. C'est une chose évidente, on n'a pas à le démontrer. La vie est en moi, je suis vivant, et la vie est autour de moi. C'est une chose simple, c'est une chose évidente, et pourtant, on doit la toucher, parce qu'on oublie.


Vous êtes encore vivant

La pleine conscience, c'est le contraire de l'oubli, et la plupart de nous vivent dans l'oubli, donc une inspiration dans la pleine conscience, un pas fait dans la pleine conscience nous restaure, peut nous restaurer. Albert Camus, dans son roman 'l'Étranger' a dit que les gens vivent comme des morts. Ils transportent leur cadavre, ils circulent autour de nous. Ils vivent comme des morts. C'est parce que ces gens-là ne sont pas habités par l'esprit sain, ces gens-là ne sont pas habités par l'énergie de la pleine conscience. Et vous savez très ce que c'est que l'énergie de la pleine conscience. C'est une énergie qui nous permet d'être au courant de ce qui se passe. Ce qui se passe peut être une inspiration, ça peut être un pas que vous êtes en train de faire. Donc la pratique consiste à être habité chaque moment par l'énergie de la pleine conscience. L'énergie de la pleine conscience, ce n'est pas une chose abstraite, nous savons tous que tout le monde, nous tous, nous pouvons prendre un thé dans la pleine conscience, nous pouvons faire la vaisselle dans la pleine conscience, nous pouvons marcher dans la pleine conscience, nous pouvons respirer dans la pleine conscience, alors quand vous faites la marche, marchez en telle sorte que chaque pas puisse générer l'énergie de la pleine conscience qui nous permet d'être vraiment là dans l'ici et le maintenant. Et comme nous sommes vraiment établis dans l'instant présent, on peut toucher, on peut entrer en contact avec les merveilles de la vie qui sont là en nous et autour de nous. C'est simple, ça ne coûte rien, et tout le monde peut le faire. La vie à chaque pas. C'est une réalité. Être encore vivant, c'est une chose formidable, c'est le plus grand des miracles. Vous êtes encore vivant, vous êtes en train de marcher sur cette planète, et vous pouvez entrer en contact avec le soleil, la lune, les étoiles, les arbres, les collines, les chants des oiseaux. Formidable, merveilleux. Donc, c'est votre pratique, quand vous faites des pas comme ça, « La vie à chaque pas. La vie à chaque pas. » Et vous sentez la vie en vous et autour de vous.


Le miracle, c'est de marcher sur terre

Le miracle à chaque pas. On sait très bien que les merveilles de la terre, de la vie, sont là, disponibles à chaque instant et partout, qu'être en vie est déjà un miracle. Être en train de faire des pas dans la pleine conscience sur cette magnifique planète est déjà un miracle. Nous pratiquons au Village des Pruniers, nous appartenons à une école Zen qui s'appelle 'Lin Ji', et le maître Lin Ji a dit ceci : « Le miracle, c'est de marcher sur terre. Ce n'est pas de marcher sur les nuages, dans les nuages, ou sur la braise, ou bien à la surface de l'eau, mais le miracle, c'est de marcher sur terre. » Vous marchez en telle sorte que le miracle se produise à chaque instant, et dans chaque instant, il y a la pleine conscience que vous êtes vivant, que vous êtes en train de faire des pas sur cette magnifique planète, et vous pouvez entrer en contact avec toutes les merveilles de la vie qui sont là en vous et autour de vous. Donc chaque pas doit être un miracle, chaque pas doit vous aider à entrer en contact avec tous les miracles de la vie qui sont en vous et autour de vous. Vous avez des yeux encore en bon état, et vous n'avez qu'à ouvrir les yeux pour entrer en contact avec le paradis des formes et des couleurs. Vos yeux sont des miracles. Vous avez des oreilles qui vous permettent d'écouter, d'entendre les chants d'oiseaux. Les miracles sont partout, en vous et autour de vous. Chaque cellule de votre vie est un miracle. Quand la pleine conscience vous habite, l'orange que vous tenez dans votre main est un miracle. Vous savez très bien que le soleil, le vent, la pluie, sont passés dans l'oranger pendant des mois, il y a des fleurs d'oranger et il faut que l'oranger prenne plusieurs mois pour pouvoir fabriquer cette magnifique orange. Donc, avec la pleine conscience, vous réalisez que l'orange est un vrai miracle. Avec cela, vous entrez en contact avec le miracle qui est appelé orange, vous avez beaucoup de bonheur. Vous êtes entouré de miracles, et vous êtes un miracle vous-même, mais à cause des soucis, de la peur, de la jalousie, du désespoir, vous ne pouvez pas toucher ces miracles qui sont en vous et autour de vous. C'est dommage. Donc il faut une sorte de portable qui puisse vous permettre de rejoindre la vie véritable. Pour moi, le Royaume de Dieu est une chose évidente. La Terre Pure du Bouddha est une chose évidente, et vous pouvez entrer en contact avec le Royaume de Dieu ou la Terre Pure du Bouddha dans l'instant présent. Cette lumière appartient au Royaume de Dieu. Les fleurs que vous voyez là appartiennent au Royaume de Dieu, et vous, vous appartenez au Royaume de Dieu, et avec l'énergie de la pleine conscience, vous pouvez réaliser tout ça et vous pouvez entrer en contact avec ces merveilles de la vie, et le contact avec la vie réelle vous nourrit, vous transforme, vous guérit. La guérison à chaque instant, grâce à l'énergie de la pleine conscience générée par vous-même.


(cloche)

Se rendre disponible au Royaume

Pour ceux ou celles d'entre nous qui pratiquent, le Royaume de Dieu n'est pas une idée vague, c'est une réalité à vivre à chaque moment. Il est vrai que le Royaume est disponible, la lumière est disponible, les fleurs sont disponibles, les oiseaux sont disponibles, les nuages, la pluie sont disponibles, et on n'a pas à mourir pour pouvoir entrer dans le Royaume de Dieu. En fait, vous devez être très vivant afin de pouvoir entrer dans le Royaume. Donc, le problème, ce n'est pas si le Royaume existe ou non, si le Royaume est disponible ou non. Le Royaume est disponible. La question qui reste est : est-ce que vous êtes disponible au Royaume? Si vous vivez comme des morts, comme dit Albert Camus, alors le Royaume n'est pas pour vous. Alors il faut faire en sorte que la pleine conscience vous habite, et que vous deveniez vivant, alors le Royaume de Dieu sera le votre. Donc, il faut se rendre disponible au Royaume, et on fait cela avec la respiration consciente, avec les pas faits dans la pleine conscience. Et vous n'avez pas à devenir un bouddhiste pour pouvoir le faire. Vous pouvez rester un chrétien. Vous pouvez faire cela. Donc la vie avec ses merveilles est disponible, et les miracles de la vie sont toujours disponibles, et vous pouvez entrer en contact avec ces merveilles-là avec chaque pas que vous faites. La marche dans la pleine conscience, la méditation marchée, ce n'est pas facile, c'est faisable avec quelque entraînement.


La guérison à chaque pas

Moi, je me promène chaque jour dans le Royaume de Dieu, dans la Terre Pure du Bouddha, j'ai le temps pour le faire, et je me nourris, je me transforme, je me guéris, à l'aide de cette pratique, et je voudrais que mes amis, eux aussi, fassent la même chose pour leur nourrissement, pour leur transformation, pour leur guérison. C'est pourquoi le troisième pilier de la pratique, c'est la guérison à chaque pas.
Quand vous êtes vraiment installés dans l'instant présent, quand vous avez déjà relâché le passé, les regrets en ce qui concerne le passé, quand vous êtes déjà capable de relâcher la peur en ce qui concerne le futur, vous êtes vraiment installé dans l'instant présent, et vous êtes dans une position de détente, vous êtes en paix avec le moment présent. La vie est disponible seulement dans le moment présent, et avec cette respiration, avec ces pas que vous faites, vous sentez que la guérison prend place à chaque moment. Il y a de la tension dans votre corps, il y a de la douleur dans votre corps, et cette tension-là, ce stress-là sont à la fondation de toute maladie, et si votre corps et votre esprit sont sous tension, il n'est pas facile de guérir. Alors laissez aller, laissez tomber la tension dans votre corps et dans votre esprit, c'est le commencement de la guérison. Donc, quand vous respirez comme ça, il y a de la liberté en vous, quand vous marchez comme ça, vraiment installé dans le moment présent, alors les griffes des soucis, de la peur, de la colère vous épargnent, et chaque inspiration, chaque expiration et chaque pas dans la pleine conscience devient un élément de guérison pour votre corps et votre esprit. C'est pourquoi vous sentez la guérison prenant place à chaque pas. Parce que je marche dans le Royaume de Dieu avec détente, avec joie, je sens que je suis nourri, je suis guéri à chaque pas, à chaque moment. Donc Marchez en telle sorte que vous sentiez la guérison prenant place à chaque pas, et vous savez, si vous êtes vraiment détendu, que la guérison commence, la guérison continue avec des pas comme ça. Il vous faut un petit peu d'entraînement, et comme ça vous pouvez marchez dans le Royaume de Dieu, dans la Terre Pure du Bouddha sans soucis, sans peur, et chaque vous guérit, chaque pas vous nourrit.


La détente à chaque pas

Il n'y a que des mots très simples. La vie à chaque pas. Les miracle de la vie à chaque pas. La guérison à chaque pas. Si vous êtes en contact avec la vie, alors vous allez être en contact avec les miracles de la vie, le Royaume de Dieu, et si vous pouvez le faire, vous pouvez ressentir que la guérison prend place à chaque instant. C'est une chose très simple, faisable, ça dépend de vous. Si vous voulez vraiment le faire, vous pouvez le faire. Ce ne sont pas des déclarations à faire, ce sont des choses à réaliser. Marchez en telle sorte que vous puissiez sentir la vie dans votre corps, dans votre esprit, et autour de vous. La vie est là, je suis habité par la vie. La vie est en moi, la vie autour de moi est une merveille, c'est un miracle. Je souris à la vie. Et quand vous êtes en contact avec les miracles de la vie, la guérison prend place.
Et la dernière ligne, c'est la détente à chaque pas.
La détente, la liberté. Vous pouvez utiliser le mot liberté. Détente est déjà assez bien. Les énergies comme la colère, le désespoir, la peur, la violence, sont des choses qui vous empêchent d'entrer en contact avec cette paix, cette liberté en vous. Donc quand vous êtes capables de vous installer dans l'instant présent, de toucher la vie avec ses merveilles, vous devenez une personne libre. Et cette liberté est la base de tout bonheur. On ne parle pas de liberté politique ici, cette liberté est la liberté en ce qui concerne la peur, le désespoir, la colère, les soucis, les griffes qui vous prennent, qui vous empêchent de vivre votre vie. La liberté, c'est la liberté de ces griffes-là. Il faut laisser aller ces soucis, cette peur, ce désespoir, et comme vous savez déjà comment entrer en contact avec la vie, avec les merveilles, les miracles de la vie, que vous savez déjà entrer en contact avec la guérison qui prend place à chaque moment, alors la liberté est une chose possible, et vous marchez comme une personne libre, vous marchez comme un Bouddha, et quand vous marchez comme une personne, une femme, un homme libre, la guérison, la transformation prend place à chaque instant. La détente, la liberté. Cette liberté, c'est la preuve de votre bonheur véritable, il n'y a pas de bonheur véritable sans cette liberté. Vous êtes libre de vos soucis, de votre peur, de votre désespoir. Donc, c'est un exercice que vous pouvez utiliser dans la marche méditative, c'est un exercice que vous pouvez faire aussi dans l'assise méditative, et au lieu de dire « La vie à chaque pas », vous dites: « La vie à chaque inspiration, la vie à chaque expiration, les miracles à chaque inspiration, les miracle à chaque expiration, la guérison avec chaque inspiration, la guérison avec chaque expiration, la liberté à chaque inspiration, la liberté à chaque expiration. » Pour vous guérir, il n'y a pas que le docteur, que le médecin. Le médecin peut prescrire le médicament, mais si vous avez encore beaucoup de peur, beaucoup de soucis, beaucoup de tensions dans votre corps et votre esprit, la guérison sera très difficile. Alors il faut utiliser ceci pour pouvoir guérir, vous nourrir, et la pratique, c'est d'entrer en contact avec la vie réelle. Les jeunes de notre temps ne savent pas comment vivre leur vie réelle, ils souffrent trop dans la vie réelle, ils veulent s'extraire de la vie réelle, ils veulent s'enfoncer dans une vie virtuelle. Alors vous qui êtes parent, grand frère, grande soeur, il faut vivre la réalité dans la vie, il faut vivre le Royaume de Dieu pour pouvoir guérir, vous nourrir, alors vous pouvez après cela guider et aider les jeunes qui souffrent beaucoup en ce moment. Donc, c'est une sorte de portable que je vous offre aujourd'hui sans frais, et vous savez qu'il faut de l'énergie pour pouvoir utiliser le portable, il faut le recharger, chaque portable doit être rechargé et l'énergie dont vous avez besoin pour ce portable, c'est l'énergie de la pleine conscience. Et vous en avez, vous pouvez recharger votre portable avec l'exercice de la respiration consciente, la marche dans la pleine conscience. Bonne chance.


(cloche)

Enseignement donné le 13 Avril 2008 en français, transcrit par Pháp Thân