Prière pour la propagation des enseignements du glorieux maître (Dudjom Lingpa)

par
Degyal Rinpoché

Degyal Rinpoché

Émaho. Dans le palais du Dharmakaya, lieu primordialement pur,
Sri Samantabhadra et Vajradhara,
Mandalas des Vainqueurs et de leurs fils,
Considérez-moi avec votre pur esprit d’éveil déjà produit !


Moi-même et les autres êtres à discipliner de cette époque décadente
Qui n’avons pas atteint le royaume du bonheur définitif,
Afin de ne pas être exclus de l’espace de sagesse et d’amour,
Nous vous rendons hommage et vous adressons nos prières avec foi.


Les enseignements spirituels de la Grande Perfection
Du glorieux et incomparable Dudjom Lingpa
Sont semblables à l’embrasement du soleil naissant dans le ciel immaculé.
Puissent-ils se diffuser dans les trois mondes et tout le trichiliocosme !


Sur le lieu sacré de Bodhgaya, siège adamantin du monde de Jambu,
Ô vous les mille bouddhas sugatas, vous apparaissez pour la gloire des êtres
Avec votre entourage, l’océane assemblée émanée des êtres sublimes et fils intimes.
Dans la dimension spatiale de votre mental purifié, ce lac aux lotus,
Un amour sans référence anime les phénomènes mentaux et physiques purifiés
Et à travers vos oeuvres édifiantes qui se manifestent comme la lune dans l’eau,
Vous voyez toute la souffrance des êtres de l’époque décadente.
L’esprit animé d’une intense ferveur, nous vous adressons cette prière.


Les enseignements théoriques et pratiques de la roue du Dharma
[Tournée] par le protecteur Dudjom Lingpa, seigneur des accomplis,
Sont semblables à la pleine lune dans l’espace immaculé.
Puissent-ils se diffuser dans l’existence conditionnée qui ne connaît pas de limites !


Dans l’espace du Réel, domaine non discursif de la profondeur et de la paix,
Les paroles de vérité, les enseignements vastes et profonds, sont un trésor spirituel digne d’éloges.
Un discours mélodieux transmis et réalisé, telle est la doctrine sacrée.
Les inépuisables qualités de la paix rafraîchissante
Forment les nuées spirituelles du paisible et profond Dharma sans corruption.
Sur la terre arable des mérites ensemencés par les êtres du temps présent,
Que les nuages de printemps s’épanchent pour les rafraîchir !
C’est avec une voix au ton mélodieux que nous implorons votre aide.


Les enseignements issus de l’océan des profonds trésors
De la doctrine du glorieux vidyadhara Dudjom Lingpa
Sont semblables aux six graines mûrissant à la bonne saison automnale.
Puissent-ils se diffuser dans tous les pays et tous les mondes !


Depuis le domaine insurpassable d’Akanistha, espace de la grande félicité,
Ô mères Samantabhadri et [Vajra] Yogini,
Tout comme vous, les cent mille millions de mères et dakinis de sagesse
Qui, munies de toutes les suprêmes marques majeures et mineures,
Apparaissez physiquement dans la rayonnante présence spontanée
De l’immensité du Dharmakaya, espace inaltéré,
Songez aux êtres des temps dégénérés !
Du fond du cœur nous vous adressons cette prière.


Les enseignements du bienveillant seigneur des refuges, Dudjom Lingpa,
Doctrine qui révèle le trésor du cœur des mères et dakinis,
Sont semblables au joyau magique qui accorde tout ce qui peut être désiré.
Puissent-ils se diffuser dans tous les espaces et toutes les dimensions !


Depuis le palais de lumière du Glorieux Mont, domaine immaculé,
Vénéré Tsokyé Dorjé, assemblée des vidyadharas,
Saints maîtres racine et maîtres de la lignée :
Grâce à l’inépuisable énergie d’amour et de sagesse de votre esprit,
Vous conduisez moult activités pour discipliner ceux qui doivent l’être.
Nous autres, les êtres de l’époque décadente,
Vous adressons cette prière avec vénération et concentration
Pour le temps présent et pour atteindre l’essence vitale du bonheur définitif.


Les vastes et profonds enseignements de maturation et de libération
De Dudjom Lingpa, refuge sans égal,
Sont semblables au vase à trésors [contenant] l'étincelant cristal d’eau rafraîchissant.
Puissent-ils se diffuser dans l’ensemble des trois mondes et des trois niveaux d’existence.


Dans les palais divins des trois lieux et trois sièges,
Ô assemblée des déités personnelles des quatre classes tantriques,
Ô dakas et dakinis des trois domaines,
Vous considérez avec affection l’ensemble des mères que sont les six types d’êtres.
Ici et maintenant, sans délai aucun,
Veuillez accorder en héritage les deux types d’accomplissements
A moi-même ainsi qu’aux autres êtres fortunés qui en possèdent le bon karma !
C’est avec conviction et de fermes samayas que nous vous adressons cette prière.


Les profonds enseignements des phases de création et d’achèvement
De Dudjom Lingpa, le révéré seigneur de la famille spirituelle,
Sont semblables à la lampe qui éclaire le monde des ténèbres.
Puissent-ils se diffuser dans tout le pays des neiges !


Avec une foi inspirée et une pure intention altruiste,
Je prends pour témoins les Trois Suprêmes et les discours exposant les deux vérités.
Par [la puissance des] tantras, mantras secrets, dharanis et vidya mantras
Ainsi que celle des vertus conditionnées ou non,
Puissent les enseignements de l’authentique et glorieux maître
Couvrir tous les espaces à l’image du ciel bleu !



Aho ! Moi, le vagabond de Golok-Serta,
Sur le site du rocher rouge de Namkha Khyoung Dzong,
Je me suis rappelé les qualités miséricordieuses du révéré maître
Et mes larmes ont coulé, l’esprit débordant de ferveur.


Lorsque j’ai vu le sommet du mont Kailash baigné dans la douceur du soleil levant,
Le souvenir de mon maître, mon père spirituel, m’a bouleversé.
Si son mandala physique, Corps spontané des vainqueurs,
Était actuellement présent, quelle joie serait mienne !


En entendant goutter les nuages immaculés de l’été,
Là encore, ils me rappellent le révéré maître :
Ses paroles à la tonalité mélodieuse de Brahma et dénuées de toute partialité
Réveillaient l’esprit plongé dans le sommeil de l’ignorance et des cinq poisons.


En voyant le soleil et la lune s’élever puis disparaître au firmament,
Là encore, ces circonstances me rappellent le maître inégalable :
L’esprit chargé d’amour et de sagesse, il était venu pour la gloire des êtres à guider
Et avait conduit les plus chanceux au-delà de l’existence conditionnée.


Ô père, contemplez-moi encore avec vos yeux compatissants !
Votre fils ne cesse de vous implorer avec ferveur.
Ô protecteur, ceux qui ont eu la bonne fortune de vous avoir rencontré
Se sont affranchis du samsara comme on traverse un océan.


Tant que le samsara ne sera pas vidé,
Afin que les mille feux de votre sagesse omnisciente
Embrasent les ténèbres où sont précipitées mes mères, les êtres des six mondes,
Que votre grâce envahisse tous les espaces !


Ne pouvant se soustraire à la requête insistante de Serta Lama, le vieux mendigot de la grotte de cristal que je suis a composé cette prière sous l’inspiration d’une vénération et d’une foi sans mélange envers le précieux maître et les Trois Joyaux. Vertu !


Traduction de Jean-François Buliard (Tsering Thondup)