Poème du 2ème Dalaï Lama

2ème Dalaï Lama

Hommage à Sarasvati, féminine Bodhisattva de la Sagesse,
Joyau de la couronne de tous les chercheurs d'illumination.


Une puissante flèche d'invitation arriva
Me priant de venir enseigner.
Et moi, jeune moine bien formé au Dharma,
Sautais dans le carrosse du souhait pour accepter.


D'abord nous allâmes vers l'est au fameux Dyakpo,
Un morceau des cieux tombé sur terre,
Son châle de soie, comme une forêt de feuillus conifères,
Tremblant doucement dans la fraîche brise de la montagne.


Avec succès nous passâmes à gué la rivière Lohita,
Et la nuit magiquement tout autour se glissa,
La lune et les étoiles tel un collier dans le ciel.
Comme nous étions attirés par Dyakpo Gongdegyey,
Jardin céleste baigné dans la lumière des joyaux.


Là d'innombrables aspirants spirituels s'étaient réunis
Résolus à de spirituelles réjouissances,
Tel un grand essaim d'abeilles sur un rayon de miel,
Et mienne était la tâche de leur servir le goût
Du miel des enseignements du cœur essentiel.
Du glorieux Atisha, le plus magnifique des maitres,
Une mélodie du Dharma pour que la force de leur sagesse fleurisse,
Parole du quel devrait atteindre le sommet du monde.


Comme des volées de canards descendant sur un lac,
D'innombrables sages apparurent de partout,
Portant les guirlandes de nombreuses années de méditation,
Et rayonnant du savoir des voies spirituelles.
Ils se retrouvèrent dans un parc rempli de nagas,
Hommes et femmes couronnés des joyaux magiques
De la foi dans et de l'amour pour les voies spirituelles.


D'abord hésitant d'accepter la demande
D'enseigner à une telle réunion illustre,
Mais me rappelai que la peur et l'hésitation
Signalent seulement l'approche de l'age obscure,
Et me lançai à la tâche avec délice.


Tiré de "The Second Dalai Lama: His Life and Teachings" traduit, édité, introduit, et annoté par Glenn Mullin, préface du 14ème Dalai Lama, publié par Snow Lion Publication.