Vajranatha

Vajranatha

Texte Disponible:

Les traditions Bonpo du Dzogchen


Biographie

John Myrdhin Reynolds, alias Vajranatha, a étudié l'histoire des religions, l'anthropologie, l'arabe, le sanscrit, le tibétain, et le bouddhisme à l'Université de Columbia, à l'Université de Californie à Berkeley, et à l'Université de Washington à Seattle. Il poursuivit dans cette dernière des études islamiques sous la direction du Professeur Arthur Jeffrey et des études iraniennes sous la direction du Professeur J. Duchesne-Guillemin. Il passa ses doctorats de recherche en sanscrit, tibétain, et philosophie bouddhiste sous la direction du Professeur Edward Conze, érudit de la littérature bouddhiste de la Prajna Paramita de renommée mondiale.


Il passa alors plus de dix années en Inde et au Népal, faisant des recherches de terrain dans divers ashrams hindouistes du sud de l'Inde et dans des monastères de bouddhisme tibétain à Darjeeling, au Népal. Dans ces derniers, il fit des recherches sur la littérature, les rituels, et les pratiques de méditation des écoles Nyingmapa et Kadyudpa du bouddhisme tibétain. Ses maîtres incluent Dezhung Rinpoché, Kangyur Rinpoché, Chatral Rinpoché, Dudjom Rinpoché, Kalu Rinpoché, Gyalwa Karmapa, et beaucoup d'autres. Ses études privilégiées furent le Dzogchen et les tantras bouddhistes, à la fois dans leurs propres termes et en comparaison avec le gnosticisme et d'autres traditions mystiques de l'Occident. Le résultat de ces études fut la trduction en anglais de beaucoup de textes tibétains originaux appartenant aux traditions Nyingma et Kagyudpa, et plus récemment des textes de la tradition Bon. Au Népal, il fit des recherches sur les traditions et techniques du shamanisme tibétain, y compris les rituels d'exorcisme et d'extraction de l'esprit, employés et pratiqués par les Lama Ngakpa de l'école Nyingmapa. Ces recherchent furent participatives et expérimentales, et non simplement restreintes aux textes. Il fut initié à la fois dans les ordres Nyingmapa et Kagyudpa du bouddhisme tibétain, et en 1974, à Kalimpong, il reçut l'ordination de Sa Sainteté Dudjom Rinpoché comme Ngapka ou bouddhiste tantrique yogin de l'ordre Nyingmapa, recevant le nom de Vajranatha (Rigzin Dorje Gonpo). Avec l'inspiration et la permission de Sa Sainteté, il commença une recherche approfondie de la tradition Ngakpa du bouddhisme tibétain issu de Guru Padmasambhava et de Nubchen Sangye Yeshe, au 8ème siècle de notre ère.


Depuis lors il a continué ses recherches et a enseigné en Inde, en Europe, et en Amérique. Il a enseigné l'histoire des religions et le bouddhisme a l'Ashram Shanti dans le sud de l'Inde, à l'Université du Massachussetts à Amherst, à l'Université de Californie à Santa Cruz, et plus récemment au Collège de New Rochelle à New-York. Il a aussi enseigné dans de nombreux pays d'Europe, présentant des séminaires sur le bouddhisme, la méditation, le shamanisme tibétain, et le développement psychologique à Amsterdam, Den Haag, Groningen, Copenhage, Malmo, Oslo, Devon, et Londres, ainsi qu'en Italie, en Grèce, au Majorque, en Polande, en Hongrie et en Yougoslavie.


Dans les deux dernières décennies, il travailla en étroite collaboration avec Namkhai Norbu Rinpoché, un des premiers représentants de la pratique Dzogchen en Occident, sur des traductions de textes Dzogchen Nyingmapa. Depuis 1989, il travailla de près avec Lopon Tenzin Namdak, un des premiers érudits de la tradition Bonpo à l'extérieur du Tibet, sur la traduction en anglais de nombreux textes anciens et rares de textes Dzogchen Bonpo, y compris le Zhang-zhung Nyan-gyud, et également le Ma Gyud, la Mère des Tantra Bonpo. Ses recherches portent aujourd'hui principalement sur l'origine du Dzogchen à la fois des traditions Nyingmapa et Bon, et sur les connections entre les traditions Dzogchen et Bon, la culture religieuse iranienne de l'ancienne Asie Centrale, et l'Occident, y compris le bouddhisme iranien, le mithraisme, et le gnosticisme.


Site Internet

vajranatha.com


(source: vajranatha.com - Traduit par Pháp Thân )