Longchen Rabjam

Longchen Rabjam

Textes Disponibles:

Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes

Le Trésor de la Perfection Naturelle

La Guirlande Précieuse en Quatre Thèmes

Un Guide des lieux pour cultiver le samadhi


Biographie

Longchenpa (klong chen pa), connu aussi sous le nom de Longchen Rabjam (klong chen rab 'byams), ‘Infinie et vaste étendue d'espace’, ou Drimé Özer (1308-1364), fut l'un des plus brillants enseignants de la lignée nyingma. Il systématisa les enseignements nyingma dans ses ‘Sept Trésors’ et écrivit énormément sur Dzogchen. Il transmit le cycle d'enseignements et de pratique du Longchen Nyingtik à Jikmé Lingpa.

Il fut l'incarnation immédiatement précédente de Pema Ledreltsal et est reconnu comme l'incarnation indirecte de la princesse Pema Sal. Il est né dans la vallée de Tra au sud du Tibet de maître Tenpasung, un pratiquant des sciences et de la pratique des mantras, et de Dromza Sonamgyen, descendante de la famille de Dromtönpa Gyalwé Jungné. Longchenpa fut ordonné à 11 ans et étudia longuement avec le 3ème Karmapa, Rangjung Dorjé. Non seulement il reçut les transmissions nyingma de sa famille, mais il étudia aussi avec de nombreux grands enseignants de son temps. Avec Lama Dampa Sonam Gyaltsen, son enseignant principal sakyapa, il étudia les enseignements du soutrayana Kadam et Sakya, ainsi que le corpus des anciennes et nouvelles traductions des tantras. A 19 ans il rejoignit le fameux shedra Sangphu Neuthok où il acquit une grande érudition. Il choisit ensuite de pratiquer dans la solitude des montagnes, après qu'il eut été déçu par le comportement de certains érudits.

Juste avant la trentaine, deux évènements d'une importance décisive pour son développement intellectuel et spirituel se produisirent. L'un fut une vision de Gourou Padmasambhava et Yeshe Tsogyal, l'autre fut la rencontre avec le grand Rigdzin Kumaradza. Il rencontra Rigdzin Kumaradza dans les montagnes, alors que celui-ci voyageait de vallée en vallée guidant ses étudiants au travers d'épreuves difficiles. Avec Rangjung Dorjé, Longchenpa suivit Rigdzin Kumaradza pendant deux ans pendant lesquels il reçut toutes les transmissions de sa part, et traversa d'immenses épreuves.

Après plusieurs années en retraite, Longchenpa attira de plus en plus d'étudiants, bien qu'il eut passé la majeure partie de sa vie dans des grottes de montagne. Lors d'un séjour au Bhoutan (Mon), Longchenpa fonda plusieurs monastères, y compris Tharpaling près de Bumthang, et engendra deux enfants, son fils Tulkou Drakpa Özer (né en 1356) devant devenir le détenteur de la lignée Nyingtik.

Les événements qui le conduisirent à son parinirvana sont enregistrés dans le texte connu sous le nom de "Le Rayonnement Immaculé".


bibliographie

- Sept Trésors

- Le trésor de l'accomplissement des voeux (yid bzhin mdzod)
- Le trésor des instructions principales (man ngag mdzod)
- Le trésor du Dharmadhatu (chos dbyings mdzod)
- Le trésor des principes philosophiques (grub mtha' mdzod)
- Le trésor du véhicule suprême (theg mchog mdzod)
- Le trésor du mot et du sens (tshig don mdzod)
- Le trésor de l'état naturel (gnas lugs mdzod)


- La trilogie de la dissipation de l'obscurité

- Dissiper l'obscurité dans les dix directions (gsang snying 'grel pa phyogs bcu mun sel)
- Dissiper l'obscurité de l'esprit (gsang snying spyi don yid kyi mun sel)
- Dissiper l'obscurité de l'ignorance (gsang snying bsdus don ma rig mun sel)


- La trilogie pour trouver le confort et l'aise

- Trouver le confort et l'aise dans la nature de l'esprit (sems nyid ngal gso)
- Trouver le confort et l'aise dans la méditation (bsam gtan ngal gso)
- Trouver le confort et l'aise dans l'illusion des choses (sgyu ma ngal gso)


- La trilogie de la liberté naturelle

- La liberté naturelle de la nature de l'esprit (Semnyi Rangdrol)
- La liberté naturelle de la réalité (Chönyi Rangdrol)
- La liberté naturelle de l'égalité (Nyamnyi Rangdrol)


- Un recueil d'écrits (gsung thor bu)

- Trente avis du coeur (snying gtam sum cu pa)


(source: Rigpa Shedra - Traduit par Sönam )