La post-méditation

Tchenrezi

Ma vie s'éloigne comme le soleil couchant,
La mort approche comme les ombres du soir.
Je ne vivrai pas plus longtemps qu'elles.
Toute accumulation finit par s'épuiser;
Toute réunion finit par se disperser;
A présent, à cet instant précis,
Je récite Om Mani Padmé Hung


Me détendant dans le non-agir,
Renonçant à tous les projets ordinaires,
Je me souviens que chaque instant qui passe
Est une précieuse occasion de pratiquer le Dharma;
Faisant effort de tout mon être,
Jour et nuit, sans nulle distraction,
Je dirige toutes mes pensées vers toi, Tchenrézi,
Et récite Om Mani Padmé Hung.


Mêler mon esprit à ton esprit,
Est la pratique qui inclut toutes les autres.
En toutes circonstances, je te prie du plus profond de mon coeur,
Et récite Om Mani Padmé Hung.


A chaque occasion de joie, je te fais offrande de mon bonheur.
Accablé par la maladie, la peine ou la calomnie,
Je considère ceci comme une manifestation de ta bonté.
Lorsque je suis l'objet de critiques ou d'hostilité,
Je reconnais ta présence qui détruit
Mon attachement et ma vanité,
Et saisis cette occasion pour faire preuve de plus d'humilité;
Prenant la souffrance des êtres en moi,
Et priant pour qu'elle disparaisse à jamais,
Je récite Om Mani Padmé Hung.


Quand je suis assis, tu es au-dessus de ma tête,
Et je récite Om Mani Padmé Hung.
Quand je marche, tu marches à mes côtés,
Et je récite Om Mani Padmé Hung.


Quand je mange, je t'offre nourriture et boisson
Comme un pur nectar, que tu me redonnes
Sous forme de bénédictions;
Un flot de lumière véhiculant ta sagesse et ta compassion
Emplit alors tout mon corps et se dirige vers tous les êtres,
Dissipant leurs souffrances et obscurcissements,
Et je récite Om Mani Padmé Hung.


Le soir, avant de m'endormir,
Je pense à ce que j'ai fait durant la journée.
Regrettant mes actes négatifs,
Je prends la ferme résolution de les transformer.
Me réjouissants de toutes mes bonnes actions,
J'en dédie les mérites à la libération de tous,
Et prie pour que ma compassion ne cesse de grandir.
Ensuite, je te visualise dans mon coeur
Sur un lotus rouge à quatre pétales.
Des rayons de lumière jaillissent de toi,
Emplissent mon corps ainsi que l'endroit où je me trouve,
Et petit à petit tout l'univers,
Jusqu'à ce que tout ne soit plus que lumière.
M'endormant en maintenant cette visualisation,
Toutes la nuit, je récite Om Mani Padmé Hung.


Le matin, quand je me réveille, j'engendre la pensée de l'Éveil,
Et te visualise à mes côtés.
Prenant la résolution de veiller au bien d'autrui
A chaque instant de ma vie,
Je récite Om Mani Padmé Hung.


Tranchant toutes les pensées, l'esprit en paix, à l'aise et détendu,
J'emplis sans cesse mon esprit
D'amour et de compassion pour tous les êtres.
Sachant que toutes les activités
Ne plus pas plus réelles qu'un mirage ou un rêve,
Je pratique la générosité et les autres Perfections
Sans attachement, orgueil ou condescendance,
Et demeure dans l'équanimité de la méditation.
Concentrant le sens de toutes les clés dans cette clé unique,
Je récite Om Mani Padmé Hung.