Les cinq émotions négatives

Tchenrezi

Toutes les émotions que l'on peut ressentir
Envers une personne ou d'autres phénomènes
Ne leur sont pas inhérentes, elles n'existent que dans notre esprit.
De même que les nuages, trop insubstantiels pour supporter
Le moindre poids, peuvent cependant voiler le ciel et le soleil,
Les émotions négatives peuvent momentanément obscurcir
Le rayonnement de la conscience éveillée,
Empêchant l'émergence de la dévotion,
De la sagesse et de la compassion,
Nous fermant aux bénédictions des maîtres
Et entravant notre progrès spirituel.


L'ignorance est la source de toutes les perceptions erronées
Et de toutes les autres émotions négatives.
Aveuglés par elle, nous ne reconnaissons pas
La vacuité des phénomènes et persistons à croire en leur réalité.


Pourtant, toutes les émotions perturbatrices
Ne sont que des fabrications vides,
S'élevant dans l'espace vide de l'esprit.
Chaque fois que l'une d'entre elles s'élève,
Il suffit de reconnaître sa nature de vacuité
Pour qu'elle cesse de nous emporter.
En voyant dans les cinq poisons les cinq sagesses primordiales,
Conditions naturelles de l'esprit délivré de l'illusion,
Les émotions se libèrent dès qu'elles apparaissent,
Et nous ne perdons jamais contact avec la conscience éveillée,
L'aspect absolu de Tchenrézi, présent en tous les êtres.


L'ignorance

En regardant le visage de la confusion,
Je ne me laisse pas perdre par elle,
Et les pensées en se présentant se libèrent, conscience toute vide.
Dans la libération naturelle de l'ignorance,
Je récite Om Mani Padmé Hung.


Le désir

En regardant l'esprit qui s'attache,
Je ne me cramponne plus à l'objet de mon désir,
Et l'attachement en naissant se libère, félicité toute vide.
Dans la libération naturelle du désir,
Je récite Om Mani Padmé Hung

L'aversion

En regardant d'aversion,
Je ne poursuis plus l'objet de ce que je n'aime pas,
Et le rejet en naissant se libère, claire et vide.
Dans la libération naturelle de l'aversion,
Je récite Om Mani Padmé Hung.

L'orgueil

En regardant l'esprit qui appréhende,
Je ne coure plus après l'objet de mon orgueil,
Et la croyance en ma supériorité, infériorité ou égalité,
En naissant se libère, vide depuis toujours.


Dans la libération naturelle de l'orgueil,
Je récite Om Mani Padmé Hung.


La jalousie

En regardant l'esprit jaloux,
Je ne poursuis plus son objet,
Et l'envie en se présentant se libère, intellect vide.
Dans la libération naturelle de la jalousie,
Je récite Om Mani Padmé Hung.