Bénédictions du corps et de la parole de Tchenrézi

Tchenrezi

Grâce à ta bénédiction, Tchenrézi,
Mon corps devient le tien, et nous ne faisons plus qu'un.
Je suis dans ta Terre Pure, entouré d'une nature merveilleuse,
Où des nuées d'offrandes emplissent le ciel
Et où le son du mani résonne perpétuellement,


Au niveau de mon coeur se trouve
Un lotus à six pétales sur lesquels sont inscrites
Les six syllabes OM MANI PADME HUNG.


De mon corps et des six syllabes jaillissent des flots de lumière
Véhiculant des multitudes d'offrandes en direction
Des innombrables terres pures des Bouddha et Bodhisattva.
Ces lumières, chargées des bénédictions de leur corps,
De leur parole et de leur esprit,
Accompagnées de toute leur sagesse, amour et compassion,
Se rassemblent et se dissolvent en moi,
Me rendant encore plus radieux et resplendissant.
Chaque pore de ma peau contient d'innombrables terres pures,
Et les six syllabes du mani vibrent dans tout mon corps.


Les vibrations du mani emplissent alors l'espace tout entier,
Et j'émets des rayons de lumière qui atteignent tout les êtres,
Dissipant toutes leurs souffrances et illusions,
Et les établissant dans la sagesse de la grande félicité.
Chacun d'eux devient un Bodhisattva,
Et l'univers se transforme en la parfaite terre pure de Tchenrézi,
Où le mani vibre continuellement.


En percevant le monde phénoménal comme la déité,
Je parfais le bien des autres,
Et ma perception pure transmet les initiations à tous les êtres.
Percevant toutes les formes et les sons
Comme le Corps du Grand Compatissant,
Dans ce Corps divin, union de la forme et de la vacuité,
Je récite Om Mani Padmé Hung.