Majjhima Nikâya
Mulapannâsa
Opamma Vagga

Kakacûpama Sutta (MN 021) -- La comparaison de la scie - Un discours, à l'aide de comparaisons, sur la nécessité de maintenir la patience quand des paroles désagréables sont prononcées.

Alagaddûpama Sutta (MN 022) -- La comparaison du serpent - Une vue pernicieuse s'est élevée en un bhikkhu nommé Arittha. Le Bouddha le réprimande et avec plusieurs comparaisons lui explique les dangers de mal saisir et de mal représenter le Dhamma. Une des explications les plus détaillées du non-soi du canon se trouve dans ce sutra.

Vammika Sutta (MN 023) -- La fourmilière - Une déité présente à un bhikkhu une énigme, dont le Bouddha explique par la suite le sens.

Rathavinîta Sutta (MN 024) -- Les chars de relais - Le vénérable Punna Mantâniputta explique à Sâriputta que le but de la sainte vie, le Nibbâna final, doit être atteint au moyen de sept étapes de purification.

Nivâpa Sutta (MN 025) -- L'appât - Le Bouddha utilise la comparaison du trappeur de cerfs afin que les bhikhus connaissent les obstacles à franchir dans leurs efforts d'échapper au contrôle de Mâra.

Ariyapariyesanâ Sutta (MN 026) -- La noble recherche - Le Bouddha fait aux bhikkhus un long récit sur sa propre quête de l'éveil depuis le moment où il quitta son palais jusqu'à sa transmission du Dhamma à ses cinq premiers disciples.

Cûlahatthipadopama Sutta (MN 027) -- Le court discours sur la comparaison des empreintes de pas d'éléphant - Le Bouddha explique comment un disciple vient à avoir une complète certitude quand à la vérité de ses enseignements, et expose toutes les étapes de l'entraînement d'un bhikkhu.

Mahâhatthipadopama Sutta (MN 028) -- Le long discours sur la comparaison des empreintes de pas d'éléphant - Le vénérable Sâriputta explique comment la forme matérielle est dérivée des quatres grands éléments (terre, eau, feu, et air) et l'origine dépendante des cinq agrégats.

Mahâsâropama Sutta (MN 029) -- Le grand discours sur la comparaison du coeur de bois - Le Bouddha explique explique aux bhikkhus que le véritable but de la sainte vie est l'inébranlable délivrance de l'esprit et que toutes les autres réalisations sont secondaires.

Cûlasâropama Sutta (MN 030) -- Le court discours sur la comparaison du coeur de bois - Le Bouddha explique explique au brahmane Pingalakoccha que le véritable but de la sainte vie est l'inébranlable délivrance de l'esprit et que toutes les autres réalisations sont secondaires.