Majjhima Nikâya 009
Sammâditthi Sutta
La Vue Juste

(Télécharger le PDF)


1. Voici ce que j'ai entendu. En une occasion, le Bienheureux se trouvait à Sâvatthî dans le Bosquet de Jeta, dans le parc d'Anâthapindika. Alors le vénérable Sâriputta s'adressa aux bhikkhus ainsi: « Amis, bhikkhus. » - « Ami, »répondirent-ils. Le vénérable Sâriputta dit ceci:


2. « 'Quelqu'un de vue juste, quelqu'un de vue juste,' dit-on, amis. De quelle façon un noble disciple est-il de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma? »
« Ami, nous viendrions de loin pour apprendre du vénérable Sâriputta la signification de cette déclaration. Ce serait bien si le vénérable Sâriputta expliquait la signification de cette déclaration. L'ayant entendue, les bhikkhus s'en souviendraient. »
« Alors, amis, écoutez et faites bien attention à ce que je vais dire. »
« Oui, ami, » répondirent les bhikkhus. Le vénérable Sâriputta dit ceci:


(Le sain et le malsain)


3. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend ce qui est malsain et les racines de ce qui est malsain, ce qui est sain et les racines de ce qui est sain, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


4. « Et, amis, qu'est-ce qui est malsain, quelles sont les racines de ce qui est malsain, qu'est-ce qui est sain, quelles sont les racines de ce qui est sain? Tuer des êtres vivants est malsain; prendre ce qui n'est pas donné est malsain; une mauvaise conduite dans les plaisirs sensuels est malsain; la parole fausse est malsaine; la parole malveillante est malsaine; la parole dure est malsaine; le commérage est malsain; la convoitise est malsaine; la pensée malveillante est malsaine; la vue fausse est malsaine. Voici ce qu'on appelle ce qui est malsain.


5. « Et quelles sont les racines de ce qui est malsain? L'attachement est une racine de ce qui est malsain; l'aversion est une racine de ce qui est malsain; l'illusion est une racine de ce qui est malsain. Voici ce qu'on appelle les racines de ce qui est malsain.


6. « Et qu'est-ce qui est sain? L'abstention de tuer des êtres vivants est saine; l'abstention de prendre ce qui est pas donné est saine; l'abstention d'une mauvaise conduite dans les plaisirs sensuels est saine; l'abstention de la parole fausse est saine; l'abstention de la parole malveillante est saine; l'abstention de la parole dure est saine; l'abstention du commérage est saine; la non-convoitise est saine; la non-pensée malveillante est saine; la vue juste est saine. Voici ce qu'on appelle ce qui est sain.


7. « Et quelles sont les racines de ce qui est sain? Le non-attachement est une racine de ce qui est sain; la non-aversion est une racine de ce qui est sain; la non-illusion est une racine de ce qui est sain. Voici ce qu'on appelle les racines de ce qui est sain.


8. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris ce qui est malsain et les racines de ce qui est malsain, ce qui est sain et les racines de ce qui est sain, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Aliments)


9. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits et des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


10. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend les aliments, l'origine des aliments, la cessation des aliments, et le chemin menant à la cessation des aliments, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


11. « Et que sont les aliments, quelle est l'origine des aliments, quelle est la cessation des aliments, quel est ce chemin menant à la cessation des aliments? Il y a quatre sortes d'aliments pour le maintien des êtres qui sont déjà venus à l'existence et pour le soutien de ceux qui vont bientôt venir à l'existence. Quels sont ces quatre? Ce sont: la nourriture physique comme alimentation, grossière ou subtile; le contact est la deuxième; la volition mentale est la troisième; et la conscience est la quatrième; Avec l'apparition de l'attachement il y a l'apparition des aliments; avec la cessation de l'attachement il y a la cessation des aliments. Le chemin menant à la cessation des aliments est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


12. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris les aliments, l'origine des aliments, la cessation des aliments, et le chemin menant à la cessation des aliments, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Les Quatre Nobles Vérités)


13. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


14. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend la souffrance, l'origine de la souffrance, la cessation de la souffrance, et le chemin menant à la cessation de la souffrance, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


15. « Et qu'est-ce que la souffrance, quelle est l'origine de la souffrance, quelle est la cessation de la souffrance, et quel est le chemin menant à la cessation de la souffrance? La naissance est souffrance; la vieillesse est souffrance; la maladie est souffrance; la mort est souffrance; la peine, les lamentations, la douleur, le chagrin et le désespoir sont souffrance; ne pas obtenir ce que l'on veut est souffrance; en résumé, les cinq agrégats affectés par l'attachement sont souffrance. Voici ce qu'on appelle souffrance.


16. « Et quelle est l'origine de la souffrance? C'est l'attachement, qui entraîne le renouvellement de l'être, est accompagné par le plaisir et l'envie, et prend plaisir à ceci et cela, c'est à dire, l'attachement aux plaisirs sensuels, l'attachement à l'être, et l'attachement au non-être. Voici ce qu'on appelle l'origine de la souffrance.


17. « Et quelle est la cessation de la souffrance? C'est la disparition et cessation sans reste, l'abandon, le renoncement, le lâcher prise, et le rejet de ce même attachement. Voici ce qu'on appelle la cessation de la souffrance.


18 « Et quel est le chemin menant à la cessation de la souffrance? C'est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste. Voici ce qu'on appelle le chemin menant à la cessation de la souffrance.


19. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris la souffrance, l'origine de la souffrance, la cessation de la souffrance, et le chemin menant à la cessation de la souffrance, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Vieillesse et mort)


20. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


21. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend la vieillesse et la mort, l'origine de la vieillesse et la mort, la cessation de la vieillesse et la mort, et le chemin menant à la cessation de la vieillesse et la mort, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


22. « Et qu'est-ce que la vieillesse et la mort, quelle est l'origine de la vieillesse et la mort, quelle est la cessation de la vieillesse et la mort, quel est le chemin menant à la cessation de la vieillesse et la mort? Le vieillissement des êtres dans les diverses sortes d'être, leur vieil âge, leurs dents cassées, leurs cheveux gris, les rides de leur peau, le déclin de leur vie, la faiblesse de leurs facultés – voici ce qu'on appelle la vieillesse. Le passage des êtres hors des diverses sortes d'être, leur décès, dissolution, disparition, mort, achèvement de leur temps, dissolution des agrégats, effondrement de leur corps, voici ce qu'on appelle la mort. Cette vieillesse et mort est ce qu'on appelle vieillesse et mort. Avec l'apparition de la naissance il y a l'apparition de la vieillesse et la mort. Avec la cessation de la naissance il y a la cessation de la vieillesse et la mort. Le chemin menant à la cessation de la vieillesse et la mort est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


23. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris la vieillesse et la mort, l'origine de la vieillesse et la mort, la cessation de la vieillesse et la mort, et le chemin menant à la cessation de la vieillesse et la mort, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Naissance)


24. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


25. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend la naissance, l'origine de la naissance, la cessation de la naissance, et le chemin menant à la cessation de la naissance, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


26. « Et qu'est-ce que la naissance, quelle est l'origine de la naissance, quelle est la cessation de la naissance, quel est le chemin menant à la cessation de la naissance? La naissance des êtres dans les diverses sortes d'être, leur venue au monde, leur précipitation dans une matrice, leur génération, la manifestation des agrégats, l'obtention des bases du contact – voici ce qu'on appelle la naissance. Avec l'apparition de l'existence il y a l'apparition de la naissance. Avec la cessation de l'existence il y a la cessation de la naissance. Le chemin menant à la cessation de la naissance est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


27. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris la naissance, l'origine de la naissance, la cessation de la naissance, et le chemin menant à la cessation de la naissance, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Existence)


28. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


29. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend l'existence, l'origine de l'existence, la cessation de l'existence, et le chemin menant à la cessation de l'existence, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


30. « Et qu'est-ce que l'existence, quelle est l'origine de l'existence, quelle est la cessation de l'existence, quel est le chemin menant à la cessation de l'existence? Il y a trois sortes d'êtres: l'être de la sphère des sens, l'être matériel subtil, et l'être immatériel. Avec l'apparition de l'attachement il y a l'apparition de l'existence. Avec la cessation de l'attachement il y a la cessation de l'existence. Le chemin menant à la cessation de l'existence est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


31. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris l'existence, l'origine de l'existence, la cessation de l'existence, et le chemin menant à la cessation de l'existence, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Attachement)


32. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


33. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend l'attachement, l'origine de l'attachement, la cessation de l'attachement , et le chemin menant à la cessation de l'attachement, de cette façon il est de vue juste, dont la vue est droite, qui a une confiance inébranlable dans le Dhamma et qui est arrivé à ce vrai Dhamma.


34. « Et qu'est-ce que l'attachement, quelle est l'origine de l'attachement, quelle est la cessation de l'attachement, quel est le chemin menant à la cessation de l'attachement? Il y a quatre sortes d'attachement: l'attachement aux plaisirs sensuels, l'attachement aux vues, l'attachement aux règles et comportements, et l'attachement à la saisie du soi. Avec l'apparition du désir il y a l'apparition de l'attachement. Avec la cessation du désir il y a la cessation de l'attachement. Le chemin menant à la cessation de l'attachement est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


35. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris l'attachement, l'origine de l'attachement, la cessation de l'attachement, et le chemin menant à la cessation de l'attachement, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Désir)


36. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


37. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend le désir, l'origine du désir, la cessation du désir, et le chemin menant à la cessation du désir, de cette façon il est de vue juste, dont la vue est droite, qui a une confiance inébranlable dans le Dhamma et qui est arrivé à ce vrai Dhamma.


38. « Et qu'est-ce que le désir, quelle est l'origine du désir, quelle est la cessation du désir, quel est le chemin menant à la cessation du désir? Il y a six sortes de désir: le désir des formes, le désir des sons, le désir des odeurs, le désirs des saveurs, le désir des tangibles, et le désir des objets de l'esprit. Avec l'apparition de la sensation il y a l'apparition du désir. Avec la cessation de la sensation il y a la cessation du désir. Le chemin menant à la cessation du désir est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


39. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris le désir, l'origine du désir, la cessation du désir, et le chemin menant à la cessation du désir, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Sensation)


40. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


41. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend la sensation, l'origine de la sensation, la cessation de la sensation, et le chemin menant à la cessation de la sensation, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


42. « Et qu'est-ce que la sensation, quelle est l'origine de la sensation, quelle est la cessation de la sensation, quel est le chemin menant à la cessation de la sensation? Il y a six sortes de sensations: la sensation née du contact de l'oeil, la sensation née du contact de l'oreille, la sensation née du contact du nez, la sensation née du contact de la langue, la sensation née du contact du corps, la sensation née du contact de l'esprit. Avec l'apparition du contact il y a l'apparition de la sensation. Avec la cessation du contact il y a la cessation de la sensation. Le chemin menant à la cessation de la sensation est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


43. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris la sensation, l'origine de la sensation, la cessation de la sensation, et le chemin menant à la cessation de la sensation, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Contact)


44. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


45. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend le contact, l'origine du contact, la cessation du contact, et le chemin menant à la cessation du contact, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


46. « Et qu'est-ce que le contact, quelle est l'origine du contact, quelle est la cessation du contact, quel est le chemin menant à la cessation du contact? Il y a six sortes de contact: le contact de l'oeil, le contact de l'oreille, le contact du nez, le contact de la langue, le contact du corps, le contact de l'esprit. Avec l'apparition de la base sextuple il y a l'apparition du contact. Avec la cessation de la base sextuple il y a la cessation du contact. Le chemin menant à la cessation du contact est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


47. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris le contact, l'origine du contact, la cessation du contact, et le chemin menant à la cessation du contact, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(La base sextuple)


48. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


49. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend la base sextuple, l'origine de la base sextuple, la cessation de la base sextuple, et le chemin menant à la cessation de la base sextuple, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


50. « Et qu'est-ce que la base sextuple, quelle est l'origine de la base sextuple, quelle est la cessation de la base sextuple, quel est le chemin menant à la cessation de la base sextuple? Il y a six bases: la base de l'oeil, la base de l'oreille, la base du nez, la base de la langue, la base du corps, la base de l'esprit. Avec l'apparition du mental-matériel il y a l'apparition de la base sextuple. Avec la cessation du mental-matériel il y a la cessation de la base sextuple. Le chemin menant à la cessation de la base sextuple est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


51. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris la base sextuple, l'origine de la base sextuple, la cessation de la base sextuple, et le chemin menant à la cessation de la base sextuple, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Mental-matériel)


52. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


53. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend le mental-matériel, l'origine du mental-matériel, la cessation du mental-matériel, et le chemin menant à la cessation du mental-matériel, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


54. « Et qu'est-ce que le mental-matériel, quelle est l'origine du mental-matériel, quelle est la cessation du mental-matériel, quel est le chemin menant à la cessation du mental-matériel? Les sensations, les perceptions, la volition, le contact, et l'attention - voici ce qu'on appelle mental. Les quatre grands éléments et les formes matérielles dérivées des quatre grands éléments - voici ce qu'on appelle matériel. Ce mental et ce matériel sont ce qu'on appelle mental-matériel. Avec l'apparition de la conscience il y a l'apparition du mental-matériel. Avec la cessation de la conscience il y a la cessation du mental-matériel. Le chemin menant à la cessation du mental-matériel est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


55. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris le mental-matériel, l'origine du mental-matériel, la cessation du mental-matériel, et le chemin menant à la cessation du mental-matériel, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Conscience)


56. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


57. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend la conscience, l'origine de la conscience, la cessation de la conscience, et le chemin menant à la cessation de la conscience, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


58. « Et qu'est-ce que la conscience, quelle est l'origine de la conscience, quelle est la cessation de la conscience, quel est le chemin menant à la cessation de la conscience? Il y a six sortes de conscience: la conscience de l'oeil, la conscience de l'oreille, la conscience du nez, la conscience de la langue, la conscience du corps, la conscience de l'esprit. Avec l'apparition des formations il y a l'apparition de la conscience. Avec la cessation des formations il y a la cessation de la conscience. Le chemin menant à la cessation de la conscience est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


59. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris la conscience, l'origine de la conscience, la cessation de la conscience, et le chemin menant à la cessation de la conscience, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Formations)


60. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


61. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend les formations, l'origine des formations, la cessation des formations, et le chemin menant à la cessation des formations, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


62. « Et que sont les formations, quelle est l'origine des formations, quelle est la cessation des formations, quel est le chemin menant à la cessation des formations? Il y a trois sortes de formations: les formations corporelles, les formations verbales, les formations mentales. Avec l'apparition de l'ignorance il y a l'apparition des formations. Avec la cessation de l'ignorance il y a la cessation des formations. Le chemin menant à la cessation des formations est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


63. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris les formations, l'origine des formations, la cessation des formations, et le chemin menant à la cessation des formations, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Ignorance)


64. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


65. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend l'ignorance, l'origine de l'ignorance, la cessation de l'ignorance, et le chemin menant à la cessation de l'ignorance, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


66. « Et qu'est-ce que l'ignorance, quelle est l'origine de l'ignorance, quelle est la cessation de l'ignorance, quel est le chemin menant à la cessation de l'ignorance? Ne pas savoir à propos de la souffrance, ne pas savoir à propos de l'origine de la souffrance, ne pas savoir à propos de la cessation de la souffrance, ne pas savoir à propos du chemin menant à la cessation de la souffrance - voici ce qu'on appelle ignorance. Avec l'apparition des souillures il y a l'apparition de l'ignorance. Avec la cessation des souillures il y a la cessation de l'ignorance. Le chemin menant à la cessation de l'ignorance est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


67. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris l'ignorance, l'origine de l'ignorance, la cessation de l'ignorance, et le chemin menant à la cessation de l'ignorance, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


(Souillures)


68. Disant, « Bien, ami, » les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent. Alors ils lui posèrent une autre question: « Mais, ami, pourrait-il y avoir une autre façon par laquelle un noble disciple soit de vue juste, dont la vue soit droite, ait une confiance inébranlable dans le Dhamma, et qui soit arrivé à ce vrai Dhamma? » - « Cela se pourrait, amis.


69. « Lorsque, amis, un noble disciple comprend les souillures, l'origine des souillures, la cessation des souillures, et le chemin menant à la cessation des souillures, de cette façon il est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma.


70. « Et que sont les souillures, quelle est l'origine des souillures, quelle est la cessation des souillures, quel est le chemin menant à la cessation des souillures? Il y a ces trois souillures: la souillure du désir sensuel, la souillure de l'être, et la souillure de l'ignorance. Avec l'apparition de l'ignorance il y a l'apparition des souillures. Avec la cessation de l'ignorance il y a la cessation des souillures. Le chemin menant à la cessation des souillures est le Noble Chemin Octuple, c'est à dire la vue juste, l'intention juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, la pleine conscience juste, et la concentration juste.


71. « Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris les souillures, l'origine des souillures, la cessation des souillures, et le chemin menant à la cessation des souillures, il abandonne complètement la tendance sous-jacente au désir, il abolit la tendance sous-jacente à l'aversion, il extirpe la tendance sous-jacente à la vue et la vanité 'Je suis,' et par l'abandon de l'ignorance et l'apparition de la vraie connaissance il met fin à la souffrance ici et maintenant. De cette façon un noble disciple est de vue juste, de vue droite, d'une confiance inébranlable dans le Dhamma, et arrivé à ce vrai Dhamma. »


Ainsi parla le vénérable Sâriputta. Les bhikkhus furent satisfaits des paroles du vénérable Sâriputta et s'en réjouirent.


Vous êtes libres de copier, distribuer et transmettre ce texte sous les conditions suivantes : qu'il soit exclusivement utilisé à but non commercial, qu'il ne soit pas modifié sans permission, que les redistributions se fassent sous les mêmes conditions d'utilisations, et que soit inclus ceci :

Traduit par Pháp Thân, d'après 'The middle lenght discourses of the Buddha : a new translation of the Majjhima Nikâya / original translation by Bhikkhu Ñânamoli ; translation edited and revised by Bhikkhu Bodhi' avec l'aimable permission de Wisdom Publications and Bhikkhu Bodhi.