Majjhima Nikâya 002
Sabbâsava Sutta
Toutes les souillures

(Télécharger le PDF)


1. Voici ce que j'ai entendu. En une occasion, le Bienheureux se trouvait à Sâvatthî dans le Bosquet de Jeta, dans le parc d'Anâthapindika. Alors il s'adressa aux bhikkhus ainsi: « Bhikkhus » - « Vénérable, », répondirent-ils. Le Bienheureux dit ceci:


2. « Bhikkhus, je vais vous enseigner un discours sur la restriction de toutes les souillures. Écoutez et faites bien attention à ce que je vais dire. » - « Oui, Vénérable, » répondirent les bhikkhus Le Bienheureux dit ceci:


(Résumé)


3. « Bhikkhus, je dis que la destruction des souillures est pour quelqu'un qui sait et qui voit, par pour quelqu'un qui ne sait pas et ne voit pas. Qui sait et qui voit quoi? L'attention juste et l'attention erronée. Lorsque l'on porte attention de manière erronée, les souillures non encore apparues apparaissent et les souillures déjà apparues grandissent. Lorsqu'on l'on porte attention de manière juste, les souillures non encore apparues n'apparaissent pas et les souillures déjà apparues sont abandonnées.


4. « Bhikkhus, il y a des souillures qui devraient être abandonnées par la vision. Il y a des souillures qui devraient être abandonnées par la restriction. Il y a des souillures qui devraient être abandonnées par l'utilisation. Il y a des souillures qui devraient être abandonnées par l'endurance. Il y a des souillures qui devraient être abandonnées en les évitant. Il y a des souillures qui devraient être abandonnées par la suppression. Il y a des souillures qui devraient être abandonnées par le développement.


(Les souillures qui doivent être abandonnées par la vision)


5. « Quelles souillures, bhikkhus, devraient être abandonnées par la vision? Ici, bhikkhus, une personne ordinaire ignorante, qui n'a pas de considération pour les nobles et est inexpérimentée et indisciplinée dans leur Dhamma, qui n'a pas de considération pour les hommes vrais et est inexpérimentée et indisciplinée dans leur Dhamma, qui ne comprend pas quelles choses sont convenables pour l'attention et quelles choses ne sont pas convenables pour l'attention. Puisqu'il en est ainsi, elle porte attention à ces choses non-convenables pour l'attention et ne porte pas attention à ces choses convenables pour l'attention.


6 « Quelles sont ces choses non-convenables pour l'attention auxquelles elle porte attention? Il y a des choses telles que quand elle leur porte attention, la souillure du désir sensuel non encore apparue apparaît en elle et la souillure de désir sensuel déjà apparue grandit, la souillure de l'être non encore apparue apparaît en elle et la souillure de l'être déjà apparue grandit, la souillure de l'ignorance non encore apparue apparaît en elle et la souillure de l'ignorance déjà apparue grandit. Ce sont les choses non-convenables pour l'attention auxquelles elle porte attention. Et quelles sont ces choses convenables pour l'attention auxquelles elle ne porte pas attention? Il y a des choses telles que quand elle leur porte attention, la souillure du désir sensuel non encore apparue n'apparaît pas en elle et la souillure du désir sensuel déjà apparue est abandonnée, la souillure de l'être non encore apparue n'apparaît pas en elle et la souillure de l'être déjà apparue est abandonnée, la souillure de l'ignorance non encore apparue n'apparaît pas en elle et la souillure de l'ignorance déjà apparue est abandonnée. Ce sont les choses convenables pour l'attention auxquelles elle ne porte pas attention. En portant attention à ces choses non-convenables pour l'attention et en ne portant pas attention à ces choses convenables pour l'attention, les souillures non apparues apparaissent en elle et les souillures déjà apparues grandissent.


7. « Voici comment elle porte attention de manière erronée: 'Ai-je existé dans le passé? N'ai-je pas existé dans le passé? Qu'étais-je dans le passé? Comment étais-je dans le passé? Ayant été quoi, que suis-je devenu dans le passé? Existerai-je dans le futur? N'existerai-je pas dans le futur? Que serai-je dans le futur? Comment serai-je dans le futur? Ayant été quoi, que deviendrai-je dans le futur?' Ou alors elle est intérieurement perplexe à propos du présent: 'Suis-je? Ne suis-je pas? Que suis-je? Comment suis-je? D'où vient cet être? Où ira-t-il?'


8. « Lorsqu'elle porte attention de manière erronée de cette façon, une des six vues apparaît en elle. La vue 'un soi existe en moi' apparaît en elle comme vraie et établie; ou la vue 'aucun soi n'existe en moi' apparaît en elle comme vraie et établie; ou la vue 'Je perçois un soi avec le soi' apparaît en elle comme vraie et établie; ou la vue 'Je perçois un non-soi avec le soi' apparaît en elle comme vraie et établie; ou alors elle a des vues comme ceci: 'C'est ce soi qui est mien qui parle et ressens et expérimente ici et là les résultats des bonnes et mauvaises actions; mais ce soi qui est le mien est permanent, perpétuel, éternel, non sujet au changement, et il durera aussi longtemps que l'éternité.' Cette vue spéculative, bhikkhus, est appelée le fourré des vues, la jungle des vues, la contorsion des vues, l'incertitude des vues, l'entrave des vues. Prisonnier par l'entrave des vues, la personne ordinaire ignorante n'est pas libre de la naissance, de la vieillesse et de la mort, de la peine, des lamentations, de la douleur, du chagrin et du désespoir; elle n'est pas libre de la souffrance, je l'affirme.


9. « Bhikkhus, un disciple bien enseigné, qui a de la considération pour les nobles et est expérimenté et discipliné dans leur Dhamma, qui a de la considération pour les hommes vrais et est expérimenté et discipliné dans leur Dhamma, comprend quelles choses sont convenables pour l'attention et quelles choses ne sont pas convenables pour l'attention. Puisqu'il en est ainsi, il ne porte pas attention à ces choses non-convenables pour l'attention et porte attention à ces choses convenables pour l'attention.


10. « Quelles sont ces choses non-convenables pour l'attention auxquelles il ne porte pas attention? Il y a des choses telles que quand il leur porte attention, la souillure du désir sensuel non encore apparue apparaît en lui et la souillure du désir sensuel déjà apparue grandit, la souillure de l'être non encore apparue apparaît en lui et la souillure de l'être déjà apparue grandit, la souillure de l'ignorance non encore apparue apparaît en lui et la souillure de l'ignorance déjà apparue grandit. Ce sont les choses non-convenables pour l'attention auxquelles il ne porte pas attention. Et quelles sont ces choses convenables pour l'attention auxquelles il porte attention? Il y a des choses telles que quand il leur porte attention, la souillure du désir sensuel non encore apparue n'apparaît pas en lui et la souillure du désir sensuel déjà apparue est abandonnée, la souillure de l'être non encore apparue n'apparaît pas en lui et la souillure de l'être déjà apparue est abandonnée, la souillure de l'ignorance non encore apparue n'apparaît pas en lui et la souillure de l'ignorance déjà apparue est abandonnée. Ce sont les choses convenables pour l'attention auxquelles il porte attention. En ne portant pas attention à ces choses non-convenables pour l'attention et en portant attention à ces choses convenables pour l'attention, les souillures non apparues n'apparaissent pas en lui et les souillures déjà apparues sont abandonnées.


11. « Il porte attention de manière juste: 'Ceci est la souffrance', il porte attention de manière juste: 'Ceci est l'origine de la souffrance'; il porte attention de manière juste: 'ceci est la cessation de la souffrance'; il porte attention de manière juste: 'ceci est le chemin menant à la cessation de la souffrance.' Lorsqu'il porte attention de manière juste de cette façon, trois entraves sont abandonnées en lui : la vue de personnalité, le doute, l'adhésion aux règles et comportements. Ce sont les souillures qui devraient être abandonnées par la vision.


(Les souillures qui doivent être abandonnées par la restriction)


12. « Quelles souillures, bhikkhus, devraient être abandonnées par la restriction? Ici un bhikkhu, discernant de manière juste, demeure avec la faculté de l'oeil restreinte. Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez quelqu'un qui demeure avec la faculté de l'oeil non restreinte, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui demeure avec la faculté de l'oeil restreinte. Discernant de manière juste, il demeure avec la faculté du nez restreinte. Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez quelqu'un qui demeure avec la faculté du nez non restreinte, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui demeure avec la faculté du nez restreinte. Discernant de manière juste, il demeure avec la faculté de la langue restreinte. Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez quelqu'un qui demeure avec la faculté de la langue non restreinte, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui demeure avec la faculté de la langue restreinte. Discernant de manière juste, il demeure avec la faculté du corps restreinte. Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez quelqu'un qui demeure avec la faculté du corps non restreinte, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui demeure avec la faculté du corps restreinte. Discernant de manière juste, il demeure avec la faculté de l'esprit restreinte. Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez quelqu'un qui demeure avec la faculté de l'esprit non restreinte, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui demeure avec la faculté de l'esprit restreinte. Discernant de manière juste, il demeure avec les facultés restreintes. Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez quelqu'un qui demeure avec les facultés non restreintes, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui demeure avec les facultés restreintes. Ce sont les souillures qui devraient être abandonnées par la restriction.


(Les souillures qui devraient être abandonnées par l'utilisation)


13. « Quelles souillures, bhikkhus, devraient être abandonnées par l'utilisation? Ici un bhikkhu, discernant de manière juste, utilise la robe seulement pour la protection contre le froid, la protection contre la chaleur, la protection contre les taons, les insectes, le vent, le soleil et les choses rampantes, et seulement dans le but de cacher ses parties privées.


14. « Discernant de manière juste, il n'utilise la nourriture d'aumône ni pour l'amusement, ni pour l'intoxication, ni pour la beauté physique et le charme, mais seulement pour l'entretien et la persistance de son corps, pour arrêter l'inconfort et pour aider la sainte vie, considérant: 'Ainsi j'arrêterai ces anciennes sensations sans faire apparaître de nouvelles sensations, et je serai en bonne santé et sans reproche et vivrai confortablement.'


15 « Discernant de manière juste, il utilise l'endroit où il est seulement pour la protection contre le froid, la protection contre la chaleur, la protection contre les taons, les insectes, le vent, le soleil et les choses rampantes, et seulement dans le but de se garder des dangers du climat et de se réjouir de la retraite.


16. « Discernant de manière juste, il utilise les médicaments nécessaires seulement pour la protection contre l'apparition des sensations affligeantes et pour le profit d'une bonne santé.


17. « Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez quelqu'un qui n'utilise pas les choses nécessaires ainsi, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui les utilise ainsi. Ce sont les souillures qui devraient être abandonnées par l'utilisation.


(Les souillures qui doivent être abandonnées par l'endurance)


18. « Quelles souillures, bhikkhus, devraient être abandonnées par l'endurance? Ici un bhikkhu, discernant de manière juste, supportant le froid et la chaleur, la faim et la soif, et le contact avec les taons, les moustiques, le vent, le soleil et les choses rampantes; il endure les paroles néfastes, les mots méprisants et l'apparition des sensations corporelles douloureuses, déchirantes, perçantes, désagréables, angoissantes, et menaçant la vie. Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez celui qui n'endure pas de telles choses, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui les endure. Ce sont les souillures qui devraient être abandonnées par l'endurance.


(Les souillures qui doivent être abandonnées en les évitant)


19. « Quelles souillures, bhikkhus, devraient être abandonnées en les évitant? Ici un bhikkhu, discernant de manière juste, évite un éléphant sauvage, un cheval sauvage, un taureau sauvage, un chien sauvage, un serpent, une souche, des ronces, un gouffre, une falaise, une fosse, un égout. Discernant de manière juste, il évite de s'asseoir sur des sièges inappropriés, d'errer dans des lieux inadéquats, et de s'associer avec de mauvais amis, puisque s'il faisait ainsi les sages compagnons de la sainte vie pourraient le suspecter d'une mauvaise conduite. Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez quelqu'un qui n'évite pas de telles choses, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui les évite. Ce sont les souillures qui devraient être abandonnées en les évitant.


(Les souillures qui devraient être abandonnées par la suppression)


20. « Quelles souillures, bhikkhus, devraient être abandonnées par la suppression? Ici un bhikkhu, discernant de manière juste, ne tolère pas une pensée de désir sensuel déjà apparue; il l'abandonne, la supprime, en finit avec elle, et l'annihile. Il ne tolère pas une pensée de méchanceté déjà apparue; il l'abandonne, la supprime, en finit avec elle, et l'annihile. Il ne tolère pas une pensée de cruauté déjà apparue; il l'abandonne, la supprime, en finit avec elle, et l'annihile. Il ne tolère pas les états malsains déjà apparus; il les abandonne, les supprime, en finit avec eux, et les annihile. Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez quelqu'un qui ne supprime pas de telles pensées, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui les supprime. Ce sont les souillures qui devraient être abandonnées par la suppression.


(Les souillures qui devraient être abandonnées par le développement)


21. « Quelles souillures, bhikkhus, devraient être abandonnées par le développement? Ici un bhikkhu, discernant de manière juste, développe le facteur d'éveil de la pleine conscience, qui prend support sur la solitude, le détachement et la cessation et mûrit dans la renonciation. Il développe le facteur d'éveil de l'examen des états, qui prend support sur la solitude, le détachement et la cessation et mûrit dans la renonciation. Il développe le facteur d'éveil de l'énergie, qui prend support sur la solitude, le détachement et la cessation et mûrit dans la renonciation. Il développe le facteur d'éveil du ravissement, qui prend support sur la solitude, le détachement et la cessation et mûrit dans la renonciation. Il développe le facteur d'éveil de la tranquillité, qui prend support sur la solitude, le détachement et la cessation et mûrit dans la renonciation. Il développe le facteur d'éveil de la concentration, qui prend support sur la solitude, le détachement et la cessation et mûrit dans la renonciation. Il développe le facteur d'éveil de l'équanimité, qui prend support sur la solitude, le détachement et la cessation et mûrit dans la renonciation. Alors que les souillures, l'agacement et l'excitation pourraient apparaître chez quelqu'un qui ne développe pas ces facteurs d'éveil, il n'y a pas de souillures, agacement ou excitation chez quelqu'un qui les développe. Ce sont les souillures qui devraient être abandonnées par le développement.


(Conclusion)


22. « Bhikkhus, lorsque pour un bhikkhu les souillures qui devraient être abandonnées par la vision ont été abandonnées par la vision, lorsque les souillures qui devraient être abandonnées par la restriction ont été abandonnées par la restriction, lorsque les souillures qui devraient être abandonnées par l'utilisation ont été abandonnées par l'utilisation, lorsque les souillures qui devraient être abandonnées par l'endurance ont été abandonnées par l'endurance, lorsque les souillures qui devraient être abandonnées en les évitant ont été abandonnées en les évitant, lorsque les souillures qui devraient être abandonnées par la suppression ont été abandonnées par la suppression, lorsque les souillures qui devraient être abandonnées par le développement ont été abandonnées par le développement - alors il est appelé un bhikkhu qui demeure restreint avec la restriction de toutes les souillures. Il a coupé le désir, rompu les entraves, et avec la pénétration complète de la vanité il a mis fin à la souffrance.


Ainsi parla le Bienheureux. Les bhikkhus furent satisfaits des paroles du Bienheureux et s'en réjouirent.


Vous êtes libres de copier, distribuer et transmettre ce texte sous les conditions suivantes : qu'il soit exclusivement utilisé à but non commercial, qu'il ne soit pas modifié sans permission, que les redistributions se fassent sous les mêmes conditions d'utilisations, et que soit inclus ceci :

Traduit par Pháp Thân, d'après 'The middle lenght discourses of the Buddha : a new translation of the Majjhima Nikâya / original translation by Bhikkhu Ñânamoli ; translation edited and revised by Bhikkhu Bodhi' avec l'aimable permission de Wisdom Publications and Bhikkhu Bodhi.