Majjhima Nikâya 047
Vîmamsaka Sutta
L'investigateur

(Télécharger le PDF)


1. Voici ce que j'ai entendu. En une occasion, le Bienheureux se trouvait à Sâvatthî dans le Bosquet de Jeta, dans le parc d'Anâthapindika. Là il s'adressa aux bhikkhus ainsi : « Bhikkhus. » - « Vénérable, » répondirent-ils. Le Bienheureux dit ceci :


2. « Bhikkhus, un bhikkhu qui est un investigateur, ne sachant pas comment évaluer l'esprit d'un autre, devrait faire une investigation sur le Tathâgata afin de découvrir s'il est pleinement éveillé ou non. »


3. « Vénérable, nos enseignements sont enracinés dans le Bienheureux, guidés par le Bienheureux, ont le Bienheureux comme recours. Ce serait bien si le Bienheureux expliquait la signification de ces mots. L'ayant entendue du Bienheureux, les bhikkhus s'en souviendront. »
« Alors écoutez, bhikkhus, et faites bien attention à ce que je vais dire. »
« Oui, Vénérable, » répondirent-ils. Le Bienheureux dit ceci :


4. « Bhikkhus, un bhikkhu qui est un investigateur, ne sachant pas comment évaluer l'esprit d'un autre, devrait investiguer le Tathâgata en respect de deux sortes d'états, états connaissables par l'oeil et par l'oreille ainsi : 'Trouve t-on ou ne trouve t-on pas dans le Tathâgata des états souillés connaissables par l'oeil ou par l'oreille ?' Quand il l'investigue, il vient à savoir : 'Aucun état souillé connaissable par l'oeil ou par l'oreille n'est trouvé dans le Tathâgata.'


5. « Quand il vient à savoir ceci, il l'investigue encore ainsi : 'Trouve t-on ou ne trouve t-on pas dans le Tathâgata des états mélangés connaissables par l'oeil ou par l'oreille ?' Quand il l'investigue, il vient à savoir : 'Aucun état mélangé connaissable par l'oeil ou par l'oreille n'est trouvé dans le Tathâgata.'


6. « Quand il vient à savoir ceci, il l'investigue encore ainsi : 'Trouve t-on ou ne trouve t-on pas dans le Tathâgata des états purifiés connaissables par l'oeil ou par l'oreille ?' Quand il l'investigue, il vient à savoir : 'Des états purifiés connaissables par l'oeil ou par l'oreille sont trouvés dans le Tathâgata.'


7. « Quand il vient à savoir ceci, il l'investigue encore ainsi : 'Ce Vénérable a t-il atteint cet état sain depuis longtemps ou l'a t-il atteint récemment ?' Quand il l'investigue, il vient à savoir : 'Ce Vénérable a atteint cet état sain depuis longtemps ; il ne l'a pas atteint récemment.'


8. « Quand il vient à savoir ceci, il l'investigue encore ainsi : 'Ce Vénérable a t-il acquis la renommée et atteint la gloire, pour que les dangers liés à la renommée et la gloire soient trouvés en lui ?' Car, bhikkhus, aussi longtemps qu'un bhikkhu n'a pas acquis la renommée et atteint la gloire, les dangers liés à la renommée et la gloire ne sont pas trouvés en lui ; mais quand il a acquis la renommée et atteint la gloire, ces dangers sont trouvés en lui. Quand il l'investigue, il vient à savoir : 'Ce Vénérable a acquis la renommée et atteint la gloire, mais les dangers liés à la notoriété et la gloire ne sont pas trouvés en lui.'


9. « Quand il vient à savoir ceci, il l'investigue encore ainsi : 'Ce Vénérable est-il restreint sans peur, non restreint par la peur, et évite t-il de s'adonner aux plaisirs sensuels parce qu'il est sans désir par la destruction du désir ?' Quand il l'investigue, il vient à savoir : 'Ce Vénérable est restreint sans peur, non restreint par la peur, et il évite de s'adonner aux plaisirs sensuels parce qu'il est sans désir par la destruction du désir.'


10. « Maintenant, bhikkhus, si d'autres demandaient à ce bhikkhu ceci: 'Quelles sont les arguments du vénérable et quelles sont ses preuves quand il dit : « Ce Vénérable est restreint sans peur, non restreint par la peur, et il évite de s'adonner aux plaisirs sensuels parce qu'il est sans désir par la destruction du désir » ?' - répondant correctement, ce bhikkhu répondrait ceci : 'Que ce Vénérable demeure dans la Sangha ou seul, tandis qu'ici certains se portent bien et que certains soient malades et que certains enseignent à un groupe, et que là certains soient vus concernés par les choses matérielles et que certains soient sans souillure quand aux choses matérielles, tout de même, ce Vénérable ne méprise personne à cause de cela. Et j'ai entendu et appris ceci des propres lèvres du Bienheureux : « Je suis restreint sans peur, non restreint par la peur, et j'évite de m'adonner aux plaisirs sensuels parce que je suis sans désir par la destruction du désir. »'


11. « Le Tathâgata, bhikkhus, devrait encore être questionné à propos de ceci ainsi : ' Trouve t-on ou ne trouve t-on pas dans le Tathâgata des états souillés connaissables par l'oeil ou par l'oreille ?' Le Tathâgata répondrait ainsi : 'Aucun état souillé connaissable par l'oeil ou par l'oreille n'est trouvé dans le Tathâgata.'


12. « Si on lui demandait, 'Trouve t-on ou ne trouve t-on pas dans le Tathâgata des états mélangés connaissables par l'oeil ou par l'oreille ?' le Tathâgata répondrait: 'Aucun état mélangé connaissable par l'oeil ou par l'oreille n'est trouvé dans le Tathâgata.'


13. « Si on lui demandait, 'Trouve t-on ou ne trouve t-on pas dans le Tathâgata des états purifiés connaissables par l'oeil ou par l'oreille ?' le Tathâgata répondrait : 'Des états purifiés connaissables par l'oeil ou par l'oreille sont trouvés dans le Tathâgata. Ils sont mon sentier et mon domaine, pourtant je ne m'identifie pas avec eux.'


14. « Bhikkhus, un disciple devrait approcher le Maître qui parle ainsi afin d'entendre le Dhamma. Le Maître lui enseigne le Dhamma avec ses niveaux plus et plus élevés, avec ses niveaux plus et plus sublimes, avec ses contreparties sombres et claires. Comme le Maître enseigne le Dhamma à un bhikkhu de cette façon, par la connaissance directe d'un certain enseignement ici dans ce Dhamma, le bhikkhu vient à une conclusion à propos des enseignements. Il place sa confiance dans le Maître ainsi : 'Le Bienheureux est pleinement éveillé, le Dhamma est bien énoncé par le Bienheureux, la Sangha pratique de la bonne façon.'


15. « Maintenant si d'autres demandaient à ce bhikkhu ceci : 'Quelles sont les arguments du vénérable et quelles sont ses preuves quand il dit, « Le Bienheureux est pleinement éveillé, le Dhamma est bien énoncé par le Bienheureux, la Sangha pratique de la bonne façon » ?' - répondant correctement, ce bhikkhu répondrait ceci :'Ici, amis, j'ai approché le Bienheureux afin d'entendre le Dhamma. Le Bienheureux m'a enseigné le Dhamma avec ses niveaux plus et plus élevés, avec ses niveaux plus et plus sublimes, avec ses contreparties sombres et claires. Comme le Bienheureux m'a enseigné Dhamma de cette façon, par la connaissance directe d'un certain enseignement ici dans ce Dhamma, je suis venu à une conclusion à propos des enseignements. J'ai placé ma confiance dans le Maître ainsi : « Le Bienheureux est pleinement éveillé, le Dhamma est bien énoncé par le Bienheureux, la Sangha pratique de la bonne façon. »'


16. « Bhikkhus, quand la foi de quiconque a été plantée, enracinée, et établie dans le Tathâgata par ces raisons, termes, et phrases, sa foi est dite être supportée par des raisons, enracinée dans la vision, ferme ; elle ne peut être vaincue par aucun reclus ou brahmane ou dieu ou Mâra ou Brahmâ ou par quiconque dans le monde. C'est comme ceci, bhikkhus, qu'il y a une investigation du Tathâgata en accord avec le Dhamma, et c'est comme ceci que le Tathâgata est bien investigué en accord avec le Dhamma. »


Ainsi parla le Bienheureux. Les bhikkhus furent satisfaits des paroles du Bienheureux et s'en réjouirent.


Vous êtes libres de copier, distribuer et transmettre ce texte sous les conditions suivantes : qu'il soit exclusivement utilisé à but non commercial, qu'il ne soit pas modifié sans permission, que les redistributions se fassent sous les mêmes conditions d'utilisations, et que soit inclus ceci :

Traduit par Pháp Thân, d'après 'The middle lenght discourses of the Buddha : a new translation of the Majjhima Nikâya / original translation by Bhikkhu Ñânamoli ; translation edited and revised by Bhikkhu Bodhi' avec l'aimable permission de Wisdom Publications et Bhikkhu Bodhi.