Chapitre sept:
La Persévérance

Shantideva - La Persévérance

(Télécharger le PDF)


Instruction générale et définition

1.    Le pratiquant doit cultiver la persévérance,
       Car l'éveil prend place en celui qui est énergique;
       Comme les arbres ne ploient pas en l'absence de vent,
       Sans persévérance les mérites ne s'élèvent pas.


2.    Qu'est-ce que la persévérance?
       L'enthousiasme pour le bien!


Abandon des aspects défavorables

1) Obstacles à la persévérance

       Quels sont ses adversaires? La paresse,
       L'attachement aux actions nuisibles, et le découragement.


2) Manière de les éliminer

a) Éliminer la paresse d'inactivité

3.    Le goût des plaisirs éphémères
       Et un désir excessif de sommeil
       Engendrent l'insensibilité aux souffrances du cycle,
       Et ainsi l'indolence et la paresse s'accroissent.


4.    Pris dans les pièges des passions,
       Tombé dans le filet des naissances,
       Ne vois-tu pas que la mort a bloqué
       Toutes les issues, guette et fond sur toi?


5.    Ne vois-tu pas tous tes compagnons
       Mourir les uns après les autres?
       Avec le véhicule de cette existence humaine,
       Libère-toi du grand fleuve de la douleur!


6.    Puisqu'il est difficile de le retrouver ultérieurement,
       Insensé, ce n'est pas l'heure de dormir!
       Donc, dès à présent, je dois faire tout mon possible
       Pour assurer le bien des autres!


b) Éliminer l'attachement pour les actions futiles

7.    Comment renoncer à la suprême félicité du Dharma,
       Source perpétuelle de joie,
       Pour me complaire dans les plaisirs mondains,
       Qui n'engendrent que la douleur?


c) Éliminer le découragement

- Méditer les antidotes au sentiment d'incapacité

8.    Ils furent des mouches, vers, moustiques,
       Et autres insectes de toutes sortes,
       Ceux qui, développant la force de l'énergie,
       Ont atteint l'Éveil incomparable.


9.   Si moi, qui suis né en tant qu'être humain,
       Ayant la capacité de discerner le bien du mal,
       Ne rejette pas la conduite des bodhisattva,
       Comment n'obtiendrais-je pas aussi l'éveil?


- Méditer les antidotes à la difficulté de sa réalisation

# Abandonner la crainte due à la difficulté de pratiquer

10.  "Mais je tremble à la pensée de donner
       Mes mains, mes pieds, et mes autres membres!"
       C'est que je confonds par confusion
       Ce qui est grave et ce qui est insignifiant!


11.  Ce qui est grave, c'est d'être mutilé, lacéré,
       Brûlé et écorché en d'innombrables occasions,
       Durant des myriades de périodes cosmiques,
       Et cela sans obtenir l'éveil.


12.  Ce qui est insignifiant, c'est cette douleur limitée
       Que l'on subit afin d'obtenir l'éveil,
       Pareille à celle d'une incision effectuée
       Pour l'élimination de souffrances importantes.


13.  Tout d'abord, on se prépare
       En donnant de la nourriture,
       Et progressivement, nous serons capables
       D'offrir jusqu'à notre propre chair.


14.  Celui qui parvient à considérer
       Des légumes et sa chair de la même façon
       N'éprouve plus aucune difficulté
       A offrir son corps si cela est nécessaire.


# Abandonner le découragement face à la longue durée

15.  Par l'abandon des fautes, il ne souffre pas physiquement;
       Puisqu'il est sage, il est à l'abri des souffrances mentales,
       Car c'est en raison des conceptions erronées
       Et des méfaits que l'esprit et le corps souffrent.


16.  Le corps est heureux par les mérites
       Et l'esprit par la sagesse;
       Demeurant dans le cycle pour le bien des êtres
       Pourquoi le bodhisattva se découragerait-il?


- Raisons pour l'enthousiasme

17.  Ainsi, allant de bonheur en bonheur,
       Monté sur le cheval de l'esprit d'éveil,
       Qui dissipe toute fatigue et douleur,
       Qui, connaissant cet esprit, se découragerait?


3) Développer les remèdes

a) Enseignement

18.  Réaliser le bien des êtres requiert
       L'armée de l'aspiration au bien,
       De la confiance en soi,
       De la joie et du renoncement.


b) Réunir les forces

- La force de l'aspiration au bien

19.  Les Vainqueurs ont déclaré que l'aspiration
       Au bien est la racine de tous les mérites;
       Elle même a pour racine une méditation constante
       Sur les résultats de maturation de nos actions.


20.  Les douleurs physiques et mentales,
       Les peurs diverses,
       La privation de ce que l'on désire,
       Tout cela provient d'une conduite néfaste.


21.  En accomplissant le bien,
       Animé en esprit par l'aspiration,
       Je serai honoré, où que j'aille,
       Par des présents, fruits de la vertu.


22.  Mais, en perpétuant des méfaits,
       Même si je désire le bonheur,
       Je serai frappé, où que j'aille,
       Par les armes de la douleur.


23.  C'est pourquoi j'aspirerai au bien,
       Et, avec respect, m'y accoutumerai.


- La force de la confiance en soi

# Enseignement

       Je cultiverai aussi la confiance en soi selon
       La méthode du Vajradhvaja sutra, où il est dit:


24.  "Lorsque le soleil brille, il illumine le monde entier,
       Malgré la cécité des êtres et les chaînes de montagne.
       De même, les bodhisattva brillent pour le bien des êtres,
       Et les libèrent sans reculer devant leurs imperfections."


# Examiner l'entreprise

25.  En premier lieu, j'examinerai mes forces
       Avant d'entreprendre une action,
       Car mieux vaut s'abstenir
       Que de renoncer après avoir commencé.


# S'engager dans l'action

- Enseignement

26.  La confiance en soi s'applique à trois choses:
       Les actes, la capacité, et les perturbations.


- Confiance en soi dans l'acte

       "J'agirai seul!":
       Voilà la confiance en soi dans l'action.


27.  Asservi par les passions, le monde
       Est incapable de faire son propre bien.
       C'est donc moi qui le ferai, puisque
       Je ne suis pas impuissant comme lui!


- Confiance en soi dans la capacité

28.  Devant un serpent mort,
       Le corbeau se comporte comme un aigle.
       Si mon esprit est faible,
       Les moindres tentations me frapperont.


29.  Comment se libérer de la faiblesse
       Pour qui, par découragement, abandonne l'effort?
       Mais celui qui a développé confiance en soi
       Et énergie tient tête aux plus puissants obstacles.


30.  Donc, l'esprit ferme,
       Je tiendrai tête aux tentations,
       Car, vaincu par elles, mon désir
       De conquérir les trois monde serait ridicule!


31.  Je triompherai de tout
       Et ne serai vaincu par rien.
       Moi, un bodhisattva semblable au lion,
       Je demeurerai dans cette fierté!


32.  Ceux que l'orgueil domine sont perturbés,
       Et n'ont pas confiance en eux-même,
       Car l'homme confiant n'est pas au pouvoir de l'ennemi,
       Tandis qu'eux sont dominés par lui.


33.  Ceux qui se saisissent de la confiance en soi
       Pour vaincre l'ennemi orgueil sont des héros victorieux.
       Ils réalisent alors le fruit des Vainqueurs
       Et exaucent les désirs des êtres.


- Confiance en soi de destruction des perturbations

34.  Jeté au milieu de la foule des passions,
       Je les endurerai de mille façons:
       Comme le lion entouré de renards,
       Je resterai insensible à ces perturbations.


35.  Que je sois brûlé, tué,
       Que ma tête soit tranchée,
       Plutôt que de m'incliner
       Devant mes ennemis les passions!


- La force de la joie

36.  Le bodhisattva, dans les actions qu'il entreprend,
       S'y adonne de toutes ses forces,
       Et y prend un plaisir jamais assouvi,
       Comme un joueur dévoré du désir de gagner.


37.  Si je ne me rassasie pas des plaisirs du monde,
       Pareils au miel sur le tranchant d'un rasoir,
       Comment serais-je rassasié du nectar des bienfaits
       Qui mûrissent en fruits de douceur, joie et paix?


- La force du renoncement

38.  Lorsque mes forces déclineront,
       Je renoncerai provisoirement à agir,
       Et lorsqu'une activité sera achevée, je la laisserai
       De côté dans l'impatience de la suivante.


c) Pratiquer à l'aide de ces forces

- Comment appliquer les antidotes

39.  Tel un guerrier qui s'avance vers les épées
       Ennemies sur le champ de bataille,
       Je serai en garde contre les armes des perturbations
       Et réduirai ces ennemis avec habileté.


40.  Si dans ce combat son épée tombe,
       Le guerrier la ramasse aussitôt;
       De même, si l'épée de l'attention m'échappe,
       Je me ressaisirai immédiatement.


- Comment abandonner les fautes

41.  Comme le poison qui atteint le sang
       Se répand dans tout le corps,
       Les perturbations, lorsqu'elles trouvent
       Une faille, se répandent dans l'esprit.


42.  Ainsi, comme un homme qui sent un serpent
       Sur sa poitrine se redresse brusquement,
       Je réagirai sans tarder à l'approche
       Du sommeil et de l'indolence.


43.  A chaque faute, je me blâmerai
       Et songerai longuement
       Aux dispositions à prendre
       Afin qu'elle ne se reproduisent plus.


Conclusion

44.  Ainsi, en toutes occasions,
       Je cultiverai l'attention,
       Et me jetterai joyeusement
       Dans les actions bénéfiques à autrui!


45.  Comme un feuille d'arbre soumise
       Aux allées et venues du vent,
       Je serai guidé par l'enthousiasme,
       Et de cette manière, accomplirai toutes choses.