Chapitre Seize:
Examen du lien et de la libération

Nagarjuna - Versets du Milieu - Vacuité

(Télécharger le PDF)


Réfuter une transmigration substantielle

Les phénomènes composés ne peuvent pas
Transmigrer s'ils sont permanents,
Car ce qui est permanent ne change pas,
Et la transmigration implique un changement.
Impermanents, ils ne peuvent transmigrer non plus,
Car ce qui est impermanent ne dure pas dans le temps,
Et ce qui ne dure pas dans le temps ne peut transmigrer.


Puisque, lorsqu'on cherche un individu par un examen
Approfondi des agrégats et des sphères des sens,
On ne le trouve nulle part, qu'est-ce qui transmigre?
Et si rien ne transmigre réellement,
Comment y aurait-il une transmigration et un lien réels?


Si quelqu'un transmigre d'une appropriation à une autre,
Il n'a pas d'existence substantielle.
Sans transmigrateur réel, pas d'appropriation réelle:
Comment voir un être réel transmigrer?


Réfuter un au-delà des peines substantiel

Puisqu'il n'existe aucune chose qui transmigre réellement,
Il n'existe aucun au-delà des peines existant réellement.


Réfuter une substance du lien et de la libération

Les phénomènes composés apparaissent et disparaissent,
Ils ne sont pas liés, et ne se libèrent donc pas.
De même, les êtres ne sont pas liés et ne se libèrent pas.


Si l'appropriation était un lien en substance,
Celui qui s'approprie ne serait pas lié,
Car il serait différent en essence de l'appropriation.
Et si l'on ne s'approprie rien, on n'est pas lié non plus.
Comment un être pourrait-il est lié en substance?


Si le lien existait en substance avant ce qui est lié,
Alors le lien pourrait lier ce qui est lié,
Mais un lien ne peut exister séparément de ce qui est lié.


Celui qui est lié n'est pas libéré.
Celui qui n'est pas lié ne se libère pas.
En dehors de ce qui est lié et de ce qui n'est pas lié,
Qui pourrait se libérer?
Si un être lié substantiellement pouvait être libéré,
Alors l'enchaînement et la libération seraient simultanés.


Conclusion

"Un jour, sans appropriation, je passerai au-delà des peines,
Et j'atteindrai la libération."
Quiconque s'attache à cette pensée
A un très grand attachement!


Pourquoi concevoir un passage dans l'au-delà des peines?
Pourquoi concevoir une disparition de l'existence cyclique?
Tous les deux sont vides d'existence réelle!