Chapitre Quinze:
Examen de l'essence

Nagarjuna - Versets du Milieu - Vacuité

(Télécharger le PDF)


Réfuter une essence ou une essence-autre

L'émergence d'une essence à partir
De causes et de conditions est irrationnelle,
Car cette essence serait alors fabriquée.
Or, une essence n'est pas fabriquée
Et ne dépend pas d'autre chose qu'elle-même.


S'il existait quelque chose avec une essence,
Celle-ci ne pourrait devenir inexistante,
Car il est irrationnel qu'une essence puisse se transformer.


«S'il n'y a pas d'essence, qu'est-ce qui se transforme?»
S'il y avait une essence, comment pourrait-elle se transformer?


S'il n'y a pas d'essence, comment y aurait-il une essence autre?
Ce qu'on appelle essence-autre n'est que l'essence d'un autre.


Réfuter l'existence d'entités ou de non-entités

Sans essence ou essence-autre,
Comment une entité pourrait-elle exister?
Car une entité ne peut exister
Qu'avec une essence ou une essence autre.


Si une entité n'est pas établie,
Une non-entité ne l'est pas non plus,
Car une non-entité est une entité qui s'est transformée.


Conséquences éternalistes et nihilistes

Si l'on dit "ceci est", on saisit la permanence.
Si l'on dit "ceci n'est pas", on adopte une vue nihiliste.


"Ce qui existe par essence ne peut devenir inexistant",
Voilà la thèse éternaliste.
"Ceci existait avant mais n'existe plus maintenant"
Voilà la thèse nihiliste.


Celui qui est sage ne s'attache ni à l'être, ni au non-être.


Conclusion

Ceux qui conçoivent une essence, une essence-autre,
Des entités ou des non-entités,
Ne voient pas la vraie nature des choses.


Par la connaissance du réel et de l'irréel,
On réfute à la fois les vues d'existence et d'inexistence.