Chapitre Onze:
Examen du Commencement et de la Fin

Nagarjuna - Versets du Milieu - Vacuité

(Télécharger le PDF)


Réfuter une nature propre de l'existence

Généralité

Il n'y a rien à savoir à propos
D'un commencement ou d'une fin réels:
L'existence cyclique est sans début ni fin réels,
Il n'y a rien qui commence ou finisse réellement.


Là où il n'y a ni commencement ni fin,
Comment y aurait-il un milieu?
Par conséquent, attribuer une substantialité à l'antériorité,
La simultanéité ou la postériorité est irrationnel.


Réfuter des parties antérieures, simultanées ou postérieures

Réfuter une naissance avant la vieillesse et la mort

Si une naissance inhérente avait lieu en premier,
Et la vieillesse et la mort ensuite,
Alors la naissance serait sans vieillesse et mort,
Et rien ne mourrait jamais!
Et puisque la naissance d'un phénomène dépend de la mort
D'un autre phénomène, alors rien ne naîtrait jamais!


Réfuter une naissance après la vieillesse et la mort

Si une naissance inhérente avait lieu
Après la vieillesse et la mort,
Alors il y aurait vieillesse et mort sans naissance!
Comment donc y aurait-il vieillesse et mort de ce qui n'est pas né?


Réfuter une simultanéité de naissance, vieillesse et mort

Naissance, vieillesse et mort ne peuvent être simultanées,
Sinon ce qui naît serait en train de mourir,
Et naissance et mort seraient sans cause,
Puisque deux choses simultanées
N'ont aucun lien de causalité entre elles.


Résumé du sens

Comment imputer une substance
A la naissance, la vieillesse, et la mort,
Puisque pour elles une séquence d'antériorité,
De simultanéité ou de postériorité est irrationnelle?


Conclusion

Il n'y a pas que l'existence cyclique qui soit
Sans commencement, milieu ou fin réels:
La cause et l'effet, le caractère et le caractérisé,
La sensation et celui qui ressent,
Toute chose est sans réel commencement, milieu ou fin.