Des Bouddhas vêtus de haillons

Papillon sur fleur

Petit poème Zen:


"Après tant de souffrances dans des châteaux nirvaniques,
Quelle joie de sombrer dans ce monde!
Des gens qui portent des vêtements de soie,
Des Bouddhas vêtus de haillons,
Un homme en bois qui marche le soir,
Une femme en pierre avec un bonnet.
Pour la première fois tu verras,
Lorsque tu pourras tendre les mains,
Et prendre la lune tandis qu'elle flotte
Sur la surface calme d'un étang."


Seung Sahn