Un âne

Papillon sur fleur

Un jour, un roi rendit visite au maître zen Muhak, et lui dit ceci:


"Mon ami, voici de longues années que nous nous connaissons à présent; nous sommes seuls, j'ai renvoyé mes serviteurs.
Echangeons quelques plaisanteries, voilà bien longtemps que je n'ai pas ri!


- A vous l'honneur, Sire, dites-moi quelque chose d'amusant...


- Cher Munak, tout maître zen que tu sois, tu ne vaux pas mieux qu'un âne! Ah, ah, ah!!! Allez, à toi, dit le roi, dis-moi quelque chose de drôle!


- Sire, en ce moment même vous êtes comme Shakyamuni au pied de l'arbre de l'éveil!


- Ce n'est pas amusant du tout, dit le roi. Je te compare à un âne, et toi tu dis que je suis le grand Bouddha lui-même!


- Mais Sire, dit Muhak, c'est le propre d'un âne de ne voir partout que des ânes, et celui du Bouddha de voir partout sa propre nature de Bouddha..."